•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amos ne pourra pas accueillir le Tour de l'Abitibi en 2020

Les cyclistes patientent, groupés, en attendant de prendre leur élan au Tour cycliste de l'Abitibi 2018.

Le Tour cycliste de l'Abitibi continue d'attirer des athlètes de haut niveau.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Jean-Marc Belzile

La Ville d'Amos ne sera pas en mesure d'accueillir le Tour de l'Abitibi l'an prochain comme prévu. D'importants travaux auront lieu à la Polyvalente La Forêt au cours de l'été 2020, ce qui fait en sorte que les athlètes ne pourraient pas y être hébergés.

L'organisation du Tour de l'Abitibi assure que des discussions auront lieu avec les autres municipalités à l'automne afin de trouver une solution.

Le Tour de 2020 était d'ailleurs le dernier d'une entente de six ans qui avait été conclue avec les Villes de Rouyn-Noranda, Val-d'Or et Amos.

L'organisation va donc reprendre du même coup les négociations avec ces municipalités afin d'assurer la pérennité de l'événement à long terme.

Prochaine édition

Cette année, le Tour de l'Abitibi est présenté à Rouyn-Noranda du 15 au 21 juillet.

La Ville ne ferme pas la porte à héberger le Tour deux années de suite. Il y a des avantages et des désavantages selon le directeur des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, Jean Mercier.

Les gens ont encore l'organisation dans la mémoire et ça pourrait être facilité en raison de ça, mais par contre, il faudrait voir si les bénévoles ne seraient pas trop essoufflés. On va analyser ça , confirme-t-il.

D'année en année, Rouyn-Noranda, Val-d'Or et Amos injectent 25 000 $ pour financer le Tour de l'Abitibi. Lorsqu'elle est hôte, Rouyn-Noranda estime qu'il en coûte environ 10 000 $ supplémentaires, qui sont dépensés via les infrastructures et le temps des employés qui effectuent la préparation du Tour.

Changement de direction

Par ailleurs, le Tour de l'Abitibi change de directeur général à quelques semaines de l'événement. Michel Ducas, qui assurait la direction générale depuis janvier dernier, n'est plus à l'emploi de l'organisation. Jean-Philippe Roy a été embauché pour le remplacer.

Abitibi–Témiscamingue

Cyclisme