•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Ford veut de plus hautes tours à Toronto

Une grue est visible devant la Tour CN entourée de tours à condominiums au centre-ville de Toronto.

La province fait fi du plan d'urbanisme de Toronto pour permettre de plus hautes tours près des stations de métro.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Disant vouloir faciliter l'accès au logement à Toronto, le gouvernement de Doug Ford est prêt à faire fi du plan d'urbanisme de la Ville Reine et permettre la construction de plus hautes tours au centre-ville et dans les secteurs plus au nord situés près des nouvelles lignes de transport en commun planifiées par la province.

Par exemple, la limite imposée aux immeubles dans le secteur Bayview-Eglinton, où doit passer la nouvelle ligne de train léger Eglinton Crosstown, passerait de huit à 20 à 35 étages.

Le maire de Toronto, John Tory, dénonce ces changements que la province cherche à imposer unilatéralement.

Il affirme qu'il en a été mis au courant seulement mardi soir.

Il va y avoir beaucoup d'opposition à la fois au sein de la communauté et du gouvernement municipal, dit-il, remarquant que ça envenime davantage les relations entre la province et la Ville.

Aucune consultation, aucun respect pour un processus qui a pris plusieurs années, dénonce le maire.

Selon le conseiller municipal de Toronto-St. Paul's Josh Matlow, simplement augmenter le nombre d'étages permis ne va pas régler le problème d'accès à un logement abordable à Toronto. Il souligne que le gouvernement Ford a éliminé le contrôle des loyers pour les nouveaux logements, notamment.

Pour ses collègues du centre-ville Joe Cressy, Mike Layton et Kristyn Wong-Tam, ce sera le far west des promoteurs immobiliers à Toronto, si la province va de l'avant.

[Le plan d'urbanisme municipal] TOcore prévoit des directives claires pour s'assurer que la croissance ne mette pas en péril la qualité de vie, affirment-ils, que ce soit la taille minimale des unités, l'accès à la lumière du soleil, la distance entre les tours ou l'ombre projetée sur les parcs. 

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !