•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La suite du dessin animé Amos Daragon compromise

La ville de Lévis met en ligne un guichet unique pour venir en aide aux entreprises en quête de main d'oeuvre.

Radio-Canada

Mauvaise nouvelle pour le studio IceWorks Animation de Magog qui se voit refuser une garantie de prêt de 2,9 millions de dollars. Ce refus pourrait compromettre la deuxième saison de la série télévisée Amos Daragon.

Ce soutien de Québec aurait permis la réalisation de 26 nouveaux épisodes du dessin animé qui devaient être diffusés à l'antenne d'ICI Radio-Canada Télé.

Le projet est évalué à 16 millions de dollars.

En conférence de presse mercredi, le président du studio IceWorks Animation, Sylvain Viau, a déploré la décision de Québec qu'il « qualifie d’injuste envers les entreprises culturelles québécoises alors que des entreprises étrangères bénéficient plus facilement des services d’Investissement Québec ».

Ce dernier soutient que les « conséquences pourraient être désastreuses » pour le département d'animation du studio et « pourrait mener à la mise à pied de 45 personnes ».

Un homme qui dessine un personnage d'Amos Daragon à l'ordinateur.

45 emplois chez IceWorks Animation sont menacés à Magog.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Sylvain Viau estime que les retombées économiques de sa télésérie sont de 10 millions de dollars en ventes internationales et à 410 millions de dollars en produits dérivés.

Bryan Perro, l'auteur d'Amos Daragon, a laissé entendre que « s'il est impossible de travailler au Québec », il devra vendre ses droits ailleurs dans le monde.

Pierre Fitzgibbon confirme la décision

Même s’il maintient sa décision, le ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon, a tout de même une autre option pour la compagnie de Magog.

Il a indiqué qu’Investissement Québec aura une nouvelle mission qui sera dévoilée la semaine prochaine. Ce nouveau cap devrait permettre à l’organisme de participer au capital d’une entreprise.

La nouvelle mission d’Investissement Québec va permettre qu’on prenne des participations, a-t-il indiqué. Le ministre soutient qu’une offre a été faite à la maison de production de Magog.

On n’a pas désavantagé Iceworks par rapport à tout projet international, ça, je peux le confirmer, a réagi Pierre Fitzgibbon. D’autre part, étant donné que c’est une compagnie québécoise, on pourrait considérer participer au capital si c’est leur désir.

Le ministre rappelle que des crédits d'impôt et un fonds culturel sont également disponibles.

Ce n'est pas la première fois que IceWorks Animation se voit refuser une garantie de prêt du gouvernement provincial. En 2017, le gouvernement avait également dit non à une telle aide. Le secteur privé s'était alors mobilisé et avait amassé 5,3 millions de dollars qui ont été utilisés pour réaliser les 13 premiers épisodes de la série.

Ces premiers épisodes seront diffusés à l'automne 2020 sur les ondes d'ICI Radio-Canada Télé et de TFO. La série télévisée pourrait être traduite et diffusée ailleurs dans le monde.

Estrie

Séries télé