•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une communauté micmaque réclame l'accès au crabe des neiges

Des hommes sur un bateau de pêcheurs.

Des pêcheurs autochtones d'Eel Ground au quai de Caraquet.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Radio-Canada

La Première Nation d'Eel Ground, non loin de Miramichi, demande au gouvernement fédéral de lui donner l'accès à la pêche au crabe des neiges.

La communauté micmaque du Nouveau-Brunswick détient un permis de pêche depuis quelques années, mais elle dit ne pas avoir droit au quota qui accompagne habituellement un tel permis.

Il y a quelques jours, à bord de leur petit bateau de pêche, des membres de la communauté d'Eel Ground ont déposé à l'eau près de 30 trappes à crabe. Ils racontent qu'une quinzaine de ces casiers ont été saisis par des agents de la garde côtière de Pêche et Océan Canada.

Un homme parle devant la caméra dehors.

Tyler Patles est l'un des pêcheurs concernés par cette affaire. Il siège aussi sur le Conseil de bande de la Première Nation d'El Ground.

Photo : Radio-Canada

Nous sommes la seule communauté Micmaque dans le Golf [du Saint-Laurent] à ne pas avoir accès à un quota présentement, indique Tyler Patles, un des pêcheurs concernés, qui est aussi membre du Conseil de bande d'Eel Ground.

Il ne comprend pas pourquoi ils ne peuvent avoir accès à un quota alors qu'ils possèdent un permis depuis quelques années déjà.

Nous sommes l'une des communautés les plus pauvres du Nouveau-Brunswick, donc nous ne sommes pas ici pour devenirs riches, nous sommes ici pour profiter des programmes que nous avons dans nos communautés, dit-il.

La communauté concernée compte environ 500 habitants. Un accès à un quota de crabe permettrait, selon Tyler Patles, à contribuer au développement économique, à la création d'emplois et à l'amélioration des programmes sociaux.

Nous ne voulons que générer du revenu pour notre communauté. Comme je l'ai dit, nous ne sommes pas ici à pêcher au service d'un capitaine ou d'un individu, nous sommes ici à pêcher au service de toute la communauté, ajoute-t-il.

Dans un geste symbolique, les pêcheurs micmacs sont revenus d'un voyage en mer, lundi soir, avec du crabe à bord, sans toutefois préciser la quantité exacte.

L'objectif de cette protestation pacifique est de sensibiliser les autorités fédérales à leur cause.

Le chef d'Eel Ground, George Ginnish, en entrevue.

George Ginnish, chef du Conseil de bande de la Première Nation d'Eel Ground, près de Miramichi.

Photo : CBC/Hadeel Ibrahim

Le chef du Conseil de bande d'Eel Ground, George Ginnish, est en discussion avec le gouvernement pour tenter de trouver un terrain d'entente.

Pêches et Océans se sont contentés de répondre qu'ils sont au courant d'une possible activité de pêche au crabe non autorisée dans le sud du golfe du Saint-Laurent, en spécifiant que des agents font une enquête.

Avec les informations de François Vigneault.

Nouveau-Brunswick

Autochtones