•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Explosion des coûts d'asphaltage : des entrepreneurs répliquent

Pavage de route au Saguenay

Pavage de route au Saguenay

Photo : Radio-Canada

Gilles Munger

Les entreprises montrées du doigt par les conseillers municipaux de Saguenay concernant l'explosion des coûts d'asphaltage se défendent d'avoir exagéré lors du dépôt des soumissions.

Chez Excavation L.M.R., le chargé de projet André Belleau réfute les allégations du conseiller jonquiérois Jean-Marc Crevier, qui a dressé un parallèle avec la commission Charbonneau.

André Belleau affirme n'avoir aucun contact avec ses concurrents au sujet de l'octroi de contrats. Même son de cloche du côté de la compagnie Pavex de Saint-Félicien.

Contrat des artères principales

Saguenay a décidé de retourner en appel d'offres pour les projets d'asphaltage parce qu'elle avait trop peu de soumissionnaires pour chacun des contrats. Pour celui portant sur les grandes artères, seule Inter-Cité Construction avait déposé une proposition.

Excavation L.M.R. indique qu'elle n'a pas les équipements requis pour soumissionner sur ce contrat.

Le conseiller municipal Jean-Marc Crevier

Le conseiller municipal Jean-Marc considère que l'explosion des montants des soumissions pour les travaux d'asphaltage à Saguenay est inacceptable.

Photo : Radio-Canada

Chez Pavex, le chargé de projet Mathieu Bérubé explique qu’une équipe à temps plein était requise pour les grandes artères cet été et que son entreprise n’en avait pas de disponible pour soumissionner.

Moi, j'avais déjà un projet à l’aéroport de Kuujjuaq. Puis, tout ce que j'avais déjà dans mes carnets, je n’étais pas capable de faire ça, c'était trop gros à prendre, dit-il.

Les dirigeants n'ont pas l'impression que Saguenay obtiendra de meilleurs prix en retournant en appel d'offres.

Inter-Cité Construction, la seule entreprise soumissionnaire pour le contrat des artères principales de la ville, croit que les hausses évoquées par les conseillers sont exagérées. Elle convoquera la presse plus tard cette semaine pour expliquer les augmentations.

Contrat des rues secondaires

Excavation L.M.R. était le plus bas des deux soumissionnaires pour le contrat des rues secondaires. La soumission s'élevait à 10,8 millions de dollars. André Belleau indique que les coûts du bitume, de la main-d'oeuvre, du camionnage et de l'équipement sont en hausse.

On a des délais à respecter par rue, puis il y avait des pénalités quand même assez imposantes. C'était des 25 000 $, des 50 000 $, des 100 000 $ qui pouvaient s'additionner. De 2500 $ à 5000 $ par jour si on ne livrait pas chacune des rues, fait-il valoir.

Pavex avait soumissionné sur le contrat des rues secondaires. Si l’entreprise avait obtenu le contrat, elle aurait fait appel à un sous-traitant. Mathieu Bérubé ajoute que Saguenay a publié ses appels d'offres après le ministère des Transports du Québec (MTQ), qui a été plus rapide qu’à l'habitude. C’est ce qui explique pourquoi les entrepreneurs sont déjà occupés.

Les deux entrepreneurs ajoutent que les coûts pour les bordures et trottoirs augmentent plus que ceux du pavage parce qu'ils doivent être donnés en sous-traitance ou nécessitent l'achat d'équipement spécialisé.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales