•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs de Bombardier à Thunder Bay se préparent à des mises à pied

Extérieur de Bombardier à Thunder Bay.

Bombardier emploie environ 1100 personnes à son usine de Thunder Bay.

Photo : Google Street View

Radio-Canada

David Van der Wee, chef de l’exploitation de la région des Amériques de Bombardier Transport, a indiqué mardi lors d’une rencontre avec les travailleurs de l’usine de Thunder Bay que l’entreprise procédera à des mises à pied d’ici la fin de 2019.

M. Van der Wee a confirmé en entrevue à CBC que des mises à pied sont attendues en raison de la fin de deux importants contrats de construction de trains légers.

C’est ce qu’avait avancé en novembre 2018 Dominic Pasqualino, président de la section locale 1075 d'Unifor.

Le chef de l’exploitation ne pouvait pas toutefois préciser à ce moment-ci combien de travailleurs seront touchés.

M. Van der Wee demeure toutefois optimiste pour l’avenir de l’usine. Mardi avant-midi, il a félicité les travailleurs pour leur productivité des deux dernières années.

Ils ont réussi à doubler les livraisons [entre] 2016 et 2017, et encore de redoubler de 2017 à 2018.

David Van der Wee, chef de l’exploitation de la région des Amériques de Bombardier Transport

L’année 2018 a par ailleurs été une année record pour l’usine de Thunder Bay.

Il croit que cette performance permet de renforcer les liens de confiance avec les clients et les gouvernements et de faciliter l’obtention de nouveaux contrats.

Il me semble que les [prochains] contrats seront petits, mais nous allons prendre tout ce que nous pouvons et faire de notre mieux pour assurer l’avenir de l’usine, a déclaré M. Pasqualino.

Un homme en veste noire et chemise rouge

Dominic Pasqualino est président de la section locale 1075 d'Unifor, qui représente les travailleurs de l'usine de Bombardier à Thunder Bay.

Photo : CBC/Nicole Ireland

Une mesure pour réduire les mises à pied

Bombardier est actuellement dans une entente de travail partagé entre l’entreprise, Unifor et Service Canada.

Dans le cadre de cette entente, environ 400 employés de Bombardier travaillent quatre jours par semaine et touchent des prestations d’assurance-emploi la cinquième journée.

L’accord a été mis en œuvre la semaine dernière, explique Dominic Pasqualino, et l’entreprise espère l’étendre à 200 autres travailleurs.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !