•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin de la taxe carbone, « un grand jour pour les Albertains », affirme Jason Kenney

Une pompe à essence

Les Albertains ne paient plus de taxe sur le carbone depuis le 30 mai.

Photo : Tina Lovgreen/CBC

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement conservateur albertain a mis officiellement fin à la taxe carbone en adoptant son premier projet de loi, quatre jours après la disparition de la taxe à la pompe.

« C’est un grand jour pour les Albertains », a lancé le premier ministre Jason Kenney juste avant le vote en troisième lecture, qui a eu lieu lundi soir.

« La taxe carbone était seulement une punition pour les Albertains qui vivent dans ce climat froid, nordique et souvent difficile. »

— Une citation de  Jason Kenney, premier ministre albertain

Le premier ministre estime que la taxe n’a eu pour effet que d’aggraver la récession en rendant la vie plus chère. Il a réduit les dépenses environnementales du gouvernement précédent à un « gaspillage pour des pommes de douche à débit réduit ».

Le député néo-démocrate d’Edmonton-West Henday, John Carson, s’est dit « honteux » de voir que la question a été soumise à l'Assemblée législative, estimant que la taxe sur le carbone était « le texte législatif le plus important » du dernier gouvernement.

Tous les députés néo-démocrates présents ont voté contre le texte, qui a été adopté par 34 voix contre 10.

Taxe fédérale à venir

Le ministre de l’Environnement, Jason Nixon, a répété mardi qu'il n'avait aucune information sur la taxe carbone que le gouvernement fédéral a promis d’imposer pour compenser la disparition de la taxe provinciale.

Selon les estimations du gouvernement néo-démocrate, la taxe carbone devait réduire les émissions de gaz à effet de serre de la province de 50 millions de tonnes d’ici 2030.

Le gouvernement conservateur a promis de mettre fin à la plupart des programmes de réduction de gaz à effet de serre et de concentrer ses efforts sur les technologies visant à rendre l’exploitation pétrolière moins polluante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !