•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moncton franchit une étape vers l’interdiction des sacs de plastique

Trois sacs de plastique pleins de victuailles sur le plancher.

La Ville de Moncton a déposé un projet d'arrêté pour interdire les sacs de plastique à usage unique, mais avec une longue liste d'exemptions.

Photo : iStock / natalie_board

Radio-Canada

Le conseil municipal de Moncton a déposé, lundi soir, un arrêté qui limitera l'utilisation de sacs de plastique à usage unique dans les commerces de la ville d'ici juillet 2020.

L’arrêté a été adopté à l’unanimité en première lecture.

Il prévoit des exemptions pour les fruits et légumes en vrac, les plantes en pot, les sacs de circulaires et les sacs des nettoyeurs à sec, notamment.

L’arrêté obligera également les commerces à faire payer leur clientèle pour la plupart des sacs de papier, pour inciter ces derniers à se servir de sacs réutilisables. Les commerces détermineront eux-mêmes les frais pour ces sacs.

Les villes voisines de Dieppe et de Riverview devraient déposer des projets de règlement similaires au cours des prochaines semaines.

Un an pour se préparer

La date d’entrée en vigueur de l’arrêté de Moncton a été fixée au 1er juillet 2020 pour donner le temps aux commerces d’écouler leur stock existant de sacs en plastique, selon Elaine Aucoin, directrice de la planification et de la gestion de l’environnement à la Ville de Moncton.

Le projet d’arrêté prévoit des amendes de 140 $ à 2100 $ pour les contrevenants. Des agents d’application des règlements agiront lorsqu’ils recevront des plaintes, indique Mme Aucoin.

C’est un bon premier pas pour réduire la quantité de plastiques à usage unique dans la région du Grand Moncton, a affirmé le conseiller et maire adjoint Pierre Boudreau après la rencontre.

Il avait le premier réclamé cet arrêté municipal, l’an dernier.

La mairesse de Moncton, Dawn Arnold.

La mairesse de Moncton, Dawn Arnold, estime que l'arrêté municipal est un premier pas important, même si certains critiquent sa timidité.

Photo : Radio-Canada

Trop d'exemptions?

Plusieurs conseillers ont critiqué le nombre d’exemptions que contient le projet de règlement municipal. Ils risquent de lui donner une portée plus symbolique que réelle, selon le conseiller Brian Hicks.

La mairesse Dawn Arnold a toutefois rejeté cette crainte. C’est le début d’autres interdictions à venir dans notre province et dans le monde, a-t-elle déclaré.

Plus tôt cette année, le Conseil canadien du commerce au détail avait dit souhaiter qu’une éventuelle interdiction des sacs de plastique à usage unique soit décrétée au niveau provincial, ou du moins par le plus grand nombre de municipalités possible, pour faciliter la vie aux grands commerces.

Le gouvernement Higgs a fait savoir en janvier qu'il songeait à légiférer en ce sens, en s'inspirant d'une loi adoptée à l'Île-du-Prince-Édouard.

Voici la liste des exemptions contenues dans le projet d’arrêté de Moncton :

  • les sacs utilisés pour les aliments en vrac comme les fruits, les légumes, les noix, les grains et les confiseries;
  • les sacs pour les petits objets comme des clous, des vis et des boulons;
  • les sacs de plastique utilisés pour envelopper des aliments congelés, les viandes et les poissons, qu’ils soient préemballés ou non;
  • les sacs utilisés pour protéger des fleurs ou des plantes en pot;
  • les sacs qui contiennent des médicaments sur ordonnance;
  • ceux utilisés pour transporter des poissons vivants;
  • ceux utilisés pour transporter des articles de literie trop gros pour entrer dans un sac réutilisable;
  • les sacs qui protègent les journaux ou autres documents imprimés déposés devant des domiciles ou commerces;
  • les sacs qui protègent des vêtements après un nettoyage à sec;
  • ceux qui contiennent des pneus ne pouvant entrer dans un sac réutilisable
  • ceux utilisés pour ramasser les excréments d’animaux domestiques.

Avec les renseignements de Shane Magee, CBC

Nouveau-Brunswick

Politique municipale