•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propriétaires du Château Laurier ne veulent plus retourner à la planche à dessin

Une vue d'artiste du Château Laurier et du parlement, depuis la rive québécoise de la rivière des Outaouais.

La plus récente conception architecturale proposée pour l'agrandissement du Château Laurier, à gauche, et la colline du Parlement, à droite.

Photo : Larco Investments LTD

Radio-Canada

Les propriétaires du Château Laurier affirment qu'ils ne planifient pas des changements majeurs au concept pour le controversé projet d'extension de l'hôtel.

Au fil des versions, le projet a généré un flot incessant de critiques du public et de certains membres du conseil municipal d'Ottawa.

Jusqu'à maintenant, 2400 citoyens ont officiellement fait part de leurs commentaires à la Ville. La plupart sont contre le projet tel qu'il a été présenté dans sa plus récente mouture.

Le sous-comité du Patrimoine a débattu du projet lundi matin, pendant plus de quatre heures.

Les conseillers membres du comité ont demandé aux propriétaires s'ils pouvaient réaliser des changements pour rendre le projet plus harmonieux avec le reste du Château Laurier, mais la Ville s'est heurtée à une fin de non-recevoir.

L'équipe qui a développé les esquisses a indiqué au sous-comité que les plans avaient changé de manière significative depuis la première proposition, soumise voilà trois ans — la nouvelle construction est moins élevée et l'espace au sol y est réduit de moitié, par exemple — et a insisté sur le fait que l'équipe a accédé à la plupart des demandes de la Ville.

De nouveaux changements significatifs au projet « n'est pas quelque chose qui nous intéresse », a mentionné le consultant Dennis Jacobs.

Approbation conditionnelle l'année dernière

Tout compte fait, la décision a été prise en juin 2018, quand le même sous-comité a approuvé la demande d'agrandissement de l'hôtel patrimonial, tout comme le comité d'urbanisme d'Ottawa.

Toutefois, les conseillers ont ordonné trois changements afin d'améliorer les plans :

  • Augmenter l'utilisation de pierre de calcaire et réduire l'utilisation du verre pour limiter le contraste avec l'édifice actuel.
  • Réduire l'uniformité de certains angles, particulièrement à la façade qui fait face au parc Major's Hill.
  • Utiliser des fenêtres et d'autres détails géométriques qui sont « mieux reliées » au Château Laurier existant.

Lors du vote l'an dernier, les élus ont donné aux employés du comité d'urbanisme l'autorité de déterminer si les critères avaient été respectés. Finalement, ces derniers ont répondu par l'affirmative en mai dernier.

Le projet se retrouvera devant le Comité d'urbanisme d'Ottawa le 13 juin, pour un vote final. Si la demande est rejetée, la décision pourrait être portée en appel devant un comité provincial qui, historiquement, prend des décisions en faveur des demandeurs dans des cas semblables.

Avec les informations de Joanne Chianello

Ottawa-Gatineau

Architecture