•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Surrey espère avoir son corps policier en avril 2021

Un véhicule de police bleu, blanc et jaune avec les mots "Surrey Police" inscrits sur la porte en lettres moulées était garé devant l'hôtel où McCallum parlait.

Le maire Doug McCallum a dévoilé le prototype de la voiture qu'utiliserait la possible future police municipale de Surrey, lors d'une conférence de presse, mardi.

Photo : Radio-Canada

Geneviève Lasalle

La Ville de Surrey cible le 1er avril 2021 comme date d'entrée en fonction d'un corps de police indépendant. Le maire, Doug McCallum, a bon espoir que le gouvernement provincial entérinera son plan transitoire dévoilé lundi, dernière étape nécessaire à la création d'une force policière municipale.

Ce sont des membres de la Gendarmerie royale canadienne (GRC) qui patrouillent actuellement dans les rues de Surrey, deuxième des villes les plus peuplées de la province avec plus de 500 000 habitants.

Le nouveau département de police municipale compterait 805 policiers en plus de 20  agents de sécurité communautaire. La GRC de Surrey emploie présentement 792 agents, et plus de 302 employés municipaux sont affectés à leur soutien.

Augmentation des coûts

Le plan transitoire évalue qu'une force policière indépendante coûterait 192,5 millions de dollars en 2021, une augmentation de 10,9 % par rapport aux coûts prévus pour le maintien des agents de la GRC.

S’appuyant sur la convention collective de la GRC, le maire de Surrey, Doug McCallum, prédit que le salaire de ses membres augmentera dans un avenir rapproché, ce qui annulerait, selon lui, cette augmentation prévue des coûts.

Un personnel « local, qui représente la communauté »

Le maire de Surrey a déclaré en conférence de presse que des agents de la GRC lui font régulièrement part de leur enthousiasme à l'idée de cette possible transition.

Recrutés localement, les agents représenteront mieux la communauté et seront en mesure de favoriser des relations à long terme.

Le plan transitoire policier de Surrey

Doug McCallum dit s’attendre à ce qu’un nombre important d’agents de la GRC se joignent au corps policier municipal. Il affirme que les agents de la GRC étant appelés à être transférés, nombre d'entre eux veulent rester à Surrey où vivent leurs familles.

L’approbation de Victoria, dernière étape

Le plan de transition doit être approuvé par le gouvernement provincial avant que la Ville de Surrey ne puisse entamer le processus de transition.

Dans une déclaration, le ministre de la Sécurité publique et solliciteur général, Mike Farnworth, a déclaré que son gouvernement était « en train d'analyser les détails du rapport de Surrey et [qu'il ne ferait pas de commentaries sur] les différents éléments pour le moment ».

La création d'un corps de police indépendant et la résiliation du contrat avec la GRC constituaient l'une des principales promesses électorales du maire de Surrey, Doug McCallum, lors de l'élection d'octobre dernier. La ville est la plus grande du Canada sous la juridiction de la GRC.

Avec des informations de Justin McElroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Prévention et sécurité