•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quel sera l'avenir de la grotte de Ville-Marie?

Une grotte aménagée comme site touristique.

La grotte Notre-Dame-de-Lourdes de Ville-Marie est fermée définitivement.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Les réactions sont très nombreuses à la suite de l'annonce de la fermeture de la grotte Notre-Dame-de-Lourdes de Ville-Marie. La Ville a transmis l'information sur son compte Facebook vendredi dernier et depuis, les commentaires fusent de toutes parts.

La grotte, appartenant à la Fabrique Notre-Dame-du-Rosaire de Ville-Marie, est devenue dangereuse, selon les propriétaires.

Depuis vendredi, sur les réseaux sociaux, plus d'une centaine de commentaires ont été envoyés en lien avec la fermeture de la grotte.

Certaines personnes somment de protéger ce lieu de culte et de culture, alors que d'autres l'associent plutôt à des souvenirs de jeunesse.

La Fabrique Notre-Dame-du-Rosaire, propriétaire de la grotte et du terrain, se questionne sur l'avenir de cette grotte érigée en 1904. Un comité a été formé en ce sens.

Présentement, ça ne regarde pas bien, car ça coûterait énormément de dollars pour la mettre potable. Je ne sais pas s'il y a des partenaires qui vont vouloir se joindre à la Fabrique pour essayer de la réparer, questionne la vice-présidente de la Fabrique, Huguette Gauvin.

Une affiche indique «Lieu de recueillement... la grotte joue plusieurs rôles selon l'intention des gens qui la visitent à travers le temps».

La grotte était devenue un lieu de recueillement pour plusieurs.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Le coordonnateur de la pastorale diocésaine au Diocèse de Rouyn-Noranda, Maurice Descôteaux, concède qu'il s'agit d'une décision difficile pour la Fabrique de Ville-Marie.

Nous, nous y tenons et c'est compréhensible, il s'est vécu tellement de choses. Mais est-ce que c'est nécessaire pour la vie de la foi absolument?, se demande-t-il.

La Ville de Ville-Marie tend la main

La Ville de Ville-Marie n'écarte pas l'idée de participer à la revitalisation du site. Le maire, Michel Roy, affirme toutefois que la Fabrique n'a pas encore sollicité l'aide du conseil municipal.

Est-ce que c'est religieux, patrimonial, historique, touristique? On a à se positionner là-dedans. Les coûts de restauration de la grotte, on ne les a pas non plus. On va travailler avec eux et on va faire notre possible. On attend de voir ce qu'ils [membres de la Fabrique] veulent exactement, affirme Michel Roy.

L'accès aux voitures est interdit sur le site de la grotte, mais les piétons peuvent toujours y accéder à leurs risques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Tourisme