•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Isolement des aînés : Québec finance un projet pilote de gériatrie sociale

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais et le Dr Stéphane Lemire, président de la Fondation AGES, debout, face caméra, lors de l'annonce.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais et le docteur Stéphane Lemire, président de la Fondation AGES lors de l'annonce, lundi, du financement du projet pilote en gériatrie sociale dans trois régions du Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a annoncé ce matin un investissement de plus de 1,3 million de dollars pour accompagner la réalisation d'un projet pilote de gériatrie sociale, qui vise à contrer l'isolement des aînés.

Québec veut s’attaquer à la solitude des aînés et ainsi mettre en place des mesures de gériatrie sociale au sein même de la communauté pour améliorer leur qualité de vie. En effet, plus les aînés avancent en âge, plus leur réseau social se réduit. Et cet isolement social n’est pas sans conséquence, puisqu’il a une incidence directe sur leur santé psychologique et cognitive. Il peut notamment être associé à des niveaux plus élevés de dépression et de suicide.

Pour tenter d’y remédier, le gouvernement octroiera à la Fondation AGES une aide financière de 1 375 000 dollars, qui permettra à celle-ci de réaliser un projet pilote soutenant la mise en œuvre de mesures de gériatrie sociale. Cette approche contribuera à rejoindre les aînés les plus vulnérables, dont ceux avec des problèmes de santé physique ou mentale, ceux à faible revenu, ainsi que les proches aidants.

« Certaines personnes sont actives et bien entourées, tandis que d'autres n’ont pas cette chance : pas de famille ou peu de famille, et pas d’entourage », a illustré lors de son allocution la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais.

« L’annonce d’aujourd’hui vise cette clientèle vulnérable et fragile qui se trouve en situation d’isolement. Il faut unir nos efforts pour briser cette solitude qui a de lourdes répercussions », a-t-elle précisé en indiquant que la réalisation de ce projet pilote impliquera la formation d’équipes interdisciplinaires en gériatrie sociale, qui iront faire de la prévention à domicile auprès de ces aînés.

Il faut que nous soyons en mesure de trouver ces personnes isolées. Rejoindre les gens dans la communauté fera toute la différence.

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Gériatrie sociale

La gériatrie sociale, à l’instar de la pédiatrie sociale développée par le Dr Julien, intègre la dimension sociale au domaine médical, qu'elle ancre directement dans le milieu de vie de l'aîné pour comprendre sa réalité.

« Ce projet pilote va enfin permettre à la gériatrie sociale de prendre son envol, a également déclaré le Dr Stéphane Lemire, président et fondateur de la Fondation AGES. Ce n’est pas juste de la médecine, c’est une façon de se connecter avec les gens, de travailler avec eux en proximité et d’identifier les situations problématiques avec lesquelles on peut agir précocement. Il y a très peu de gériatrie au Québec; avec la gériatrie sociale, on veut démocratiser les concepts et les principes de gériatrie afin que le maximum de personnes en profitent. »

Le Dr Lemire explique que cela implique notamment de travailler de concert avec les organismes communautaires et les entreprises d’économie sociale en aide à domicile.

« Les préposés suivent ces aînés et sont capables de voir des choses que nous ne voyons pas dans le secteur de la santé, a-t-il ajouté. Si on leur donne les outils, ils seront capables de faire une réelle différence ». L’idée est donc d’établir des ponts dans le réseau public existant, les CHSLD, les hôpitaux, et ces organismes communautaires et entreprises d’économie sociale.

On a ajouté beaucoup d’années à la vie en médecine, maintenant il est temps d’apporter de la vie aux aînés.

Le Dr Stéphane Lemire

Le projet de gériatrie sociale de la Fondation AGES ira de pair avec les actions du ministère de la Santé et des Services sociaux et celles des établissements du réseau de la santé. Il sera également réalisé en collaboration avec l’organisme Service amical Basse-Ville et aide à domicile.

En plus d'être déployé à Québec, le projet sera implanté dans deux autres régions de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique