•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermetures de lits à l'hôpital de Matane cet été

Rivière et route au pied de l'hôpital de Matane

L'hôpital surplombe la ville de Matane.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent y va d'une solution radicale pour pallier la pénurie de personnel prévue cet été, à l'hôpital de Matane.

Six lits de l'unité multiclientèle seront inaccessibles, entre le 9 juin et le 31 août.

Dans une note interne envoyée aux employés de l'hôpital de Matane, la Direction des soins infirmiers précise que cette mesure permettra d'assurer les vacances du personnel, tout en répondant adéquatement aux besoins de la clientèle.

Selon le CISSS du Bas-Saint-Laurent, le nombre de lits occupés en été est en deçà de la moyenne annuelle, ce qui lui donne de la marge de manœuvre.

L'analyse qui a été faite se base sur les taux historiques d'occupation.

Une citation de : Jean-Christophe Carvalho, Directeur des services professionnels, CISSS du Bas-Saint-Laurent

L'hôpital de Matane compte 35 lits. Advenant le cas où ils seraient tous occupés, le CISSS dit qu'il pourra mettre en branle son plan de débordement.

À ce moment-là, on mettrait en place les démarches pour trouver les ressources humaines nécessaires pour donner le service.

Une citation de : Jean-Christophe Carvalho, Directeur des services professionnels, CISSS du Bas-Saint-Laurent

La note de service du CISSS qui a été envoyée le 27 mai précise que malgré l'arrivée d'une nouvelle relève en soins infirmiers la capacité d'assurer le remplacement des vacances d'été demeure un grand défi.

Une décision qui fait sourciller le syndicat

Le Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires du Bas-Saint-Laurent déplore la fermeture de ces lits. La présidente, Cindy Soucy, craint que la situation se répète ou se prolonge au-delà du mois d'août.

Par contre, elle croit que ses membres doivent bénéficier d'une période de repos cet été.

Cindy Soucy rappelle que le CISSS du Bas-Saint-Laurent a récemment transformé des postes d'infirmières à temps partiel en postes permanents à temps plein et que cette démarche devrait faciliter le recrutement.

De son côté, le préfet de la MRC de La Matanie et maire de Baie-des-Sables, Denis Santerre, trouve aussi ces fermetures de lits inquiétantes.

M. Santerre dit travailler avec un comité sur un service de recrutement en Matanie, pour trouver des solutions et contrer cette pénurie de main-d'œuvre.

On est justement là-dessus, on est en train de travailler sur des recrutements, un service de recrutement Matanie qu'on peut appeler, explique-t-il. Ça fait qu'il y a un comité collectif qui est à ça, qui regroupe plusieurs partenaires du milieu. C'est le rôle des élus c'est notre job de faire ça.

Il demande aux citoyens d'être capable d'être compréhensifs, et affirme que des démarches devront être faites à l'extérieur du Québec pour trouver des candidats intéressés à pourvoir ces emplois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !