•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Innu Nikamu : chanter la résistance sacré meilleur documentaire québécois

Kevin Bacon-Hervieux, lors de la remise des prix du Gala Québec Cinéma

Kevin Bacon-Hervieux, lors de la remise des prix du Gala Québec Cinéma

Photo : Radio-Canada

Jean-Louis Bordeleau

Le long métrage documentaire Innu Nikamu : chanter la résistance, réalisé par Kevin Bacon Hervieux, a remporté dimanche soir le prix Iris du meilleur film documentaire au Gala Québec Cinéma.

Le long métrage a été produit à Maliotenam en 2016 par la boîte de production Terre Innue. Le documentaire est une incursion dans la nouvelle édition du festival Innu Nikamu.

Lors de ses remerciements, Kevin Bacon Hervieux a tendu la main pour une réconciliation avec les Québécois.

Cette année, on fête les 35 ans de ce festival et vous êtes tous invités, a-t-il dit.

Kevin Bacon-Hervieux, surpris de remporté le prix du meilleur documentaire québécois

Kevin Bacon-Hervieux, surpris de remporter le prix du meilleur documentaire québécois

Photo : Radio-Canada

Ce film-là, je le dédie à ma communauté, à ma nation, parce que le film parle d'un festival. Mais le véritable personnage de ce film-là, ce sont les gens de mon village, ce sont les Innus.

Kevin Bacon Hervieux, réalisateur

En entrevue à Bonjour la Côte, il a dit ressentir un grand soulagement lors de la remise des prix. Je m'attendais à vivre un bon moment, mais jamais de gagner.

Je sais que ma place est au festival. Je sais que je fais un bon travail, raconte celui qui est aussi directeur artistique d'Innu Nikamu. Maintenant, de recevoir ça, de croiser tous ces gens, de me faire aborder, féliciter, cette reconnaissance m'encourage beaucoup à travailler sur des projets de cinéma que j'ai en note.

Il dit réfléchir à un film positif du début à la fin, laissant suggérer un récit sur l'histoire du groupe Kashtin.

Par ailleurs, Shikuan Shetush Vollant, également originaire de Uashat Mak Mani-Utenam, a aussi remporté un Iris dans la catégorie Meilleur son dans un documentaire.

C'est à titre de perchiste pour le film sur les langues autochtones Ceux qui viendront l'entendront, réalisé par Simon Plouffe, que le Nord-Côtier a été récompensé.

Côte-Nord

Cinéma