•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des récits de vie, de la solidarité et une marche contre le cancer du cerveau

Diana Sproat, au centre, qui a survécu à deux reprises au cancer du cerveau. Elle est accompagnée de Claire McTavish, à sa droite, ainsi que de toute l'équipe ''Doing it for Diana!'' lors de la marche contre les tumeurs cérébrales à Saskatoon.

Diana Sproat, au centre, qui a survécu à deux reprises au cancer du cerveau. Elle est accompagnée de Claire McTavish, à sa droite, ainsi que de toute l'équipe ''Doing it for Diana!'' lors de la marche contre les tumeurs cérébrales à Saskatoon.

Photo : Fournie par Chaela Barry

Gregory Wilson

La 15e marche annuelle contre les tumeurs cérébrales a accueilli, dimanche, à Saskatoon environ 150 personnes. Parmi celles-ci, plusieurs partipantes avient une histoire particulière à raconter.

Claire McTavish se sent particulièrement concernée par le cancer du cerveau car celui-ci a touché plusieurs de ses proches.

Son oncle, Alex Ciesielski, a succombé à la maladie en 2010, après un combat qui a duré trois années, à l’âge de 58 ans.

C’est vraiment quelque chose qui est proche de moi et de ma famille. J’ai vu toute la douleur et toutes les émotions qui viennent en voyant des personnes qui [souffrent] du cancer du cerveau et je veux juste vraiment être là pour eux.

Claire McTavish, bonne amie de la famille de Diana Sproat et participante à la marche.

Elle participe d’ailleurs à cette marche pour soutenir sa bonne amie, Diana Sproat, atteinte du même cancer du cerveau duquel souffrait Gord Downie, l’ancien chanteur des Tragically Hip.

Diana Sproat a survécu, à deux reprises, à un cancer du cerveau. Elle l’a vaincu, une première fois, en 2017 à l'aide de chimiothérapie et de radiation.

En 2018, la chimiothérapie n'a cependant pas fonctionné lors du retour du cancer. Elle a alors eu recours à de la radiation et à une chirurgie.

Elle lutte toujours contre la maladie.

« Elle [se bat contre] le cancer du cerveau et on veut juste [lui] laisser savoir qu'elle n'est pas seule, que sa famille n'est pas seule et qu'on est tous ici pour elle, » soutient Claire McTavish.

D’ailleurs, Claire McTavish n’était pas la seule à appuyer Diana Sproat dans son combat contre le cancer. Au cours de la marche, une équipe connue sous le nom de « Doing it for Diana! » accueillait plus de soixante personnes dans ses rangs. Diana Sproat était connue comme une coureuse et une aventurière avant d’être reléguée à un fauteuil roulant. Tous ses partisans ont donc couru en son honneur.

L'équipe entière de « Doing it for Diana! » lors de la marche contre les tumeurs cérébrales organisée à Saskatoon par la fondation canadienne des tumeurs cérébrales.

L'équipe entière de « Doing it for Diana! » lors de la marche contre les tumeurs cérébrales organisée à Saskatoon par la fondation canadienne des tumeurs cérébrales.

Photo : Fournie par Chaela Barry

Avec cette maladie, ça a complètement changé leur vie, mais leur esprit et leur joie de vivre ont continué. Et je pense que ça, c'est vraiment à cause de tout le soutien qui vient de leur famille et aussi de la fondation des tumeurs qui aide avec des programmes comme ça.

Claire McTavish, bonne amie de la famille de Diana Sproat et participante à la marche.

La fondation canadienne des tumeurs cérébrales

L’organisme indique que ces événements annuels sont leurs plus importants moyens de financement. Ils représentent aussi une façon privilégiée pour rassembler et sensibiliser la communauté à ces enjeux de santé.

Selon leurs statistiques, 7 Canadiens sont diagnostiqués avec un cancer du cerveau tous les jours.

La fondation estime, par ailleurs, que 55 000 Canadiens survivent avec une tumeur au cerveau.

Saskatchewan

Cancer