•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forte augmentation du nombre de cas de syphilis

Un des symptômes de la syphilis, les éruptions cutanées.

Un des symptômes de la syphilis, les éruptions cutanées.

Photo : Radio-Canada

Valérie-Micaela Bain

En 2019, la syphilis semble une maladie d'une autre époque. Une infection transmissible sexuellement dont plusieurs personnages célèbres ont été atteints, comme Guy de Maupassant, Paul Gauguin et Arthur Rimbaud.

Pourtant, la maladie gagne du terrain au Québec depuis 20 ans et inquiète le Dr Réjean Thomas, directeur médical à la clinique l’Actuel.

« Les gens ont l’impression que la syphilis ça n’existe plus. À chaque fois que je parle de ça, c’est comme : "Voyons! Je pensais que c’était une maladie du 16e siècle". »

Et pourtant. Alors qu’il n’y avait que trois cas déclarés de syphilis en 1998 au Québec, on en comptait 918 en 2017. L’Institut national de la santé publique n’a pas compilé les données pour 2018 et 2019. Mais s’il se fie au nombre de patients qu’il traite au cours d’une semaine, le Dr Thomas estime que les cas de syphilis continuent de grimper.

« Je suis allé à la pharmacie et j’ai dit [à la pharmacienne] : "On a traité combien de gens ce mois-ci? Me semble que je vois un ou deux cas de syphilis tous les jours." Elle m’a dit : "Plus de 70 à peu près." Donc, c’est le double de l’an passé. »

Les symptômes

La syphilis est une maladie sournoise qui se manifeste par étape. Au stade primaire, une personne verra apparaître un ulcère à l’endroit où elle a été infectée, soit la région génitale, ano-rectale ou buccale. Au stade secondaire arrivent les éruptions cutanées et les symptômes semblables à la grippe.

Tous ces symptômes finiront par disparaître.

Au stade tertiaire, soit plusieurs années après avoir contracté la maladie, la personne infectée peut développer de graves problèmes au cœur, au cerveau, aux os et au foie si elle ne reçoit pas de traitement.

C’est quand même une maladie grave.

Dr Réjean Thomas

Les hommes gais plus à risque… Mais les femmes aussi

Plus de la moitié (53 %) des cas d'infection rapportés en 2017 ont été recensés à Montréal, 92 % des personnes atteintes sont des hommes.

Cependant, les femmes sont plus touchées qu’avant. L’Institut national de santé publique a dénombré 69 femmes atteintes de syphilis en 2017, alors que la moyenne annuelle entre 2013 et 2016 était de 31.

Depuis 2016, cinq bébés québécois sont nés avec la maladie.

L’importance du dépistage

La syphilis se traite facilement avec de la pénicilline intramusculaire, mais encore faut-il savoir que le patient est infecté. Le Dr Thomas déplore que plusieurs médecins s’en tiennent au dépistage de la gonorrhée et de la chlamydia et n’incluent pas la syphilis. Un de ses patients a consulté trois médecins sans qu’aucun ne lui diagnostique correctement son mal.

Il souhaite que les médecins soient plus alertes et pensent à faire un plus large éventail de dépistage.

Les patients qui ont vu deux ou trois médecins avant de se rendre ici, ils ont infecté combien de personnes?

Dr Réjean Thomas

Pour contrer la progression de la syphilis, il faut retourner à la base, selon le Dr Réjean Thomas : les cours d’éducation sexuelle à l’école et des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux.

Maladie

Société