•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple mettrait fin à iTunes

L'ombre d'un homme est visible devant un écran géant présentant une liste de nombreuses chansons disponibles sur une application.

Le fondateur d'Apple, Steve Jobs, présentant l'application iTunes lors d'une conférence en 2004.

Photo : Getty Images / Ian Waldie

Radio-Canada

Le géant Apple annoncerait lundi la fin de son application iTunes, qui a mené la révolution du numérique dans l'industrie de la musique. La mise à mort d'iTunes serait officialisée dans le cadre d'une conférence réunissant des développeurs.

Des sources ont confié au site web américain Bloomberg qu’iTunes serait en fait remplacé par trois nouvelles applications distinctes pour la musique, la télévision et la baladodiffusion.

Cette annonce serait faite pendant une conférence annuelle qui commence lundi à San José, en Californie, et lors de laquelle le PDG d’Apple, Tim Cook, devrait prendre la parole.

Dimanche, des internautes soulignaient d'ailleurs sur Reddit que les pages Instagram et Facebook d’iTunes avaient été vidées de leur contenu par Apple, laissant présager la fin de l’application.

Achetée en 2000 par Apple, l’application SoundJam était devenue iTunes lors du lancement des premiers iPod, en octobre 2001.

En 2003, le fondateur d’Apple, Steve Jobs, annonçait la mise en place de l'iTunes Store, qui se présentait à l’époque comme une manière de venir en aide à l’industrie de la musique, malmenée par le piratage en ligne. Il était alors possible d'acheter une chanson pour la somme de 99 cents. Un répertoire de 200 000 chansons était disponible lors du lancement.

Un million de chansons sont vendues dans la première semaine d'activité du magasin virtuel.

Steve Jobs estimait que les gens voulaient obtenir leur musique sur Internet, mais qu’aucune plateforme ne leur permettait de l’acheter légalement.

Depuis, iTunes est devenu un outil incontournable pour la gestion de sa bibliothèque musicale numérique pouvant stocker des millions de chansons avec la montée en popularité du format MP3.

En 2005, cinq émissions de télévision font leur apparition sur l'application. L'année suivante, 75 films sont offerts, jetant les bases d'une offensive numérique tous azimuts.

Les détails de la fin rapportée d’iTunes n’ont pas été dévoilés, et Apple a refusé de commenter l’information publiée par Bloomberg.

En plus de la potentielle fin de cette application, la conférence pourrait aussi être l’occasion pour le géant de l’informatique de dévoiler sa stratégie pour rendre ses montres intelligentes plus indépendantes des iPhones, d’annoncer des modèles plus performants de tablettes iPad et d’unifier son offre d’applications souvent distinctes entre ses appareils mobiles et ses ordinateurs portables.

Avec les informations de Bloomberg, et Los Angeles Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Internet

Techno