•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 3e lien est un projet aberrant, croit le Parti vert

Daniel Green

Le chef adjoint du Parti vert, Daniel Green

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les candidats du Parti vert ne mâchent pas leurs mots concernant le projet de 3e lien entre Québec et Lévis, qu'ils qualifient d'« aberration ».

De passage à Québec dans le cadre du congrès de la Fédération canadienne des municipalités, le chef adjoint du parti, Daniel Green, a attaqué la Coalition avenir Québec qui persiste à défendre le projet de 3e lien.

« Il est clair que les études indépendantes à travers le monde disent que la congestion routière n'est pas résolue en augmentant des voies routières », a-t-il déclaré.

« Tout le monde le reconnaît ces études, sauf évidemment le gouvernement de la CAQ qui persiste à vouloir proposer le 3e lien quand même le maire de Québec ne le veut pas », a-t-il ajouté.

Selon le candidat vert, augmenter l’offre routière dans la région de Québec est ni plus ni moins qu'une « aberration environnementale ».

« C'est même une aberration au niveau de la mobilité du transport », a-t-il lancé.

Est-ce que ça va régler la congestion à Québec? Absolument pas.

Daniel Green, chef adjoint du Parti vert

« Quand les grandes villes du monde proposent de taxer l'entrée des voitures pour réduire la congestion, augmenter l'offre routière est une aberration urbaine. C'est même une aberration au niveau de la mobilité du transport. »

Selon un sondage d'Abacus Data publié samedi, les intentions de vote pour le Parti vert canadien sont en progression au pays. Avec 12 % des intentions de vote, soit deux fois plus qu'en janvier, il talonne désormais le Nouveau parti démocratique (16 %).

Québec

Politique