•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pharmaciens veulent limiter l’accès à la codéine en vente libre

Certains comprimés de Tylenol contiennent de la codéine à faible dose

Les médicaments antidouleur contenant de faibles doses de codéine sont accessibles sans ordonnance dans la plupart des provinces du Canada.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il est temps que le Canada restreigne l'accès aux médicaments contenant de la codéine actuellement en vente libre à travers le pays, estiment des pharmaciens.

Leur demande survient après qu’une pharmacie de Regina a été sanctionnée par le Collège des pharmaciens de la Saskatchewan pour ne pas avoir pris en considération que ce genre de médicament peut être utilisé en excès et créer une dépendance.

Le Collège des pharmaciens professionnels de la Saskatchewan a récemment rendu publics des détails concernant les 15 chefs d'accusation déposés contre la pharmacie en question.

Entre avril 2017 et janvier 2018, la pharmacie Dewdney Drugs a acheté 1,6 million de comprimés de Tylenol nº 1. Aucun rapport n’existe sur ce qui est advenu à 1,1 million de ceux-ci. La pharmacie a fermé ses portes depuis.

Matthew Manz est gérant d’une pharmacie à Regina. Il a porté plainte contre cette pharmacie après avoir constaté que l’un de ses clients, traité pour une dépendance aux opioïdes, avait facilement pu s'y procurer trois bouteilles de comprimés contenant de la codéine en moins d’un mois.

« Nous sommes en pleine crise des opioïdes, nous devons en être conscients. Nous tentons d’aider ceux qui sont aux prises avec une dépendance, mais en même temps, des médicaments contenant des opioïdes sont en vente libre. Ça n’a aucun sens », s’exclame Matthew Manz.

La codéine est un opiacé utilisé comme analgésique pour traiter la douleur et la toux. Au Canada, elle est vendue sous forme de comprimés de 8 milligrammes et doit être mélangée à au moins deux autres substances.

Ces médicaments peuvent être achetés sans ordonnance partout, sauf au Manitoba, où une ordonnance est nécessaire depuis 2016 pour le Tylenol nº 1.

Placé sous ordonnance

L’Association des pharmaciens du Canada aimerait que la vente de médicaments contenant de la codéine ne soit faite que sur ordonnance partout au pays.

Elle demande également à Santé Canada de revoir pourquoi les produits contenant de faibles doses de codéine sont utilisés pour traiter la douleur alors que de plus en plus d’informations suggèrent qu’il y a de meilleures façons de la gérer.

Selon l’Association, le Canada est l’un des pays où la consommation de codéine est la plus élevée. En 2015, Santé Canada indiquait que plus de 600 types de médicaments contenant de la codéine à faible dose étaient vendus au pays.

Quant au Collège des pharmaciens de la Saskatchewan, il étudie depuis près d'un an plusieurs possibilités, dont celle de bannir la vente libre de médicaments contenant de faibles doses de codéine. Aucune décision n’a encore été prise.

Effet euphorisant

Le chercheur David Juurlink, qui travaille sur la sécurité des médicaments, estime que le fait de bannir la vente libre de ce genre de produit, « qui cause plus de problèmes qu’il n'en résout », est une évidence.

Selon lui, les médicaments contenant de faibles doses de codéine sont trop souvent mal utilisés. Il fait remarquer qu’il est « possible de ressentir un effet euphorisant si on en prend en grande quantité ».

Il souligne aussi que ces produits peuvent entraîner des surdoses et d'autres problèmes de santé, par exemple des lésions du foie.

D’ailleurs, déjà en 2010, le Journal de l'Association médicale canadienne lançait une mise en garde contre la codéine, expliquant que, même si cet antidouleur est considéré comme sécuritaire, il peut être mortel, même à la dose recommandée.

Avec les informations de La Presse canadienne

Crise des opioïdes

Santé