•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre alpinistes secourus dans l'Himalaya, huit autres manquants

La montagne enneigée de Nanda Devi vue de la ville d'Auli, dans l'État d'Uttarakhand, au nord de l'Himalaya, en Inde, le 24 janvier 2019.

La montagne enneigée de Nanda Devi vue de la ville d'Auli, dans l'État d'Uttarakhand, au nord de l'Himalaya, en Inde, le 24 janvier 2019.

Photo : Reuters

Agence France-Presse

Quatre alpinistes britanniques victimes d'une avalanche ont été secourus dans l'Himalaya côté indien, tandis que les recherches continuaient pour retrouver huit autres alpinistes portés disparus dans le même massif, selon les autorités indiennes.

Des hélicoptères ont treuillé le groupe après l'avoir repéré dimanche matin sur un camp de base proche de la deuxième plus haute montagne de l'Inde, le massif du Nanda Devi, qui culmine à 7826 mètres.

La seconde cordée – composée de quatre Britanniques, deux Américains, une Australienne et un Indien – avait prévu de gravir la semaine dernière un pic encore vierge dans le même massif, et de revenir à son camp de base le 26 mai.

Cette cordée, conduite par le Britannique Martin Moran, avait commencé à grimper le 13 mai à partir du camp de base de Munsiyari, dans l'État indien d'Uttarakhand.

Les recherches, en particulier la surveillance aérienne, ont été ralenties par le mauvais temps qui sévit dans la région, avec de fortes pluies et des chutes de neige abondantes.

Les quatre Britanniques secourus ne faisaient pas partie de la cordée de huit alpinistes, mais ils sont restés en contact avec eux jusqu'au 26 mai, la veille de l'avalanche.

Ils grimpaient séparément, mais étaient en contact avec le groupe plus important. De fortes chutes de neige les ont bloqués au camp de base.

Le chef de la police locale, R.C. Rajguru

La police locale a indiqué ne pas avoir pour l'instant d'informations fiables sur la localisation ou le sort des huit alpinistes portés disparus.

Des centaines d'alpinistes viennent du monde entier en Inde chaque année pour tenter l'ascension de sommets qui font partie de la chaîne de l'Himalaya.

L'Inde a sur son territoire 10 sommets de plus de 7000 mètres, dont le troisième plus haut du monde, le Kangchenjunga, à la frontière avec le Népal.

Quatre Indiens figuraient parmi les onze alpinistes morts en tentant de vaincre l'Everest au cours de la saison écoulée, qui a pris fin cette semaine.

Alpinisme et escalade

International