•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille pleure un deuxième fils mort par balle en deux ans à Ottawa

Mouhamed Serhan et Hamzeh Serhan.

Les policiers d'Ottawa soutiennent que les meurtres des frères Mouhamed Serhan, à gauche, et Hamzeh Serhan, à droite, n'étaient pas reliés.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté

Radio-Canada

Tout le corps de Kadijah Serhan frissonne quand elle passe devant l'endroit où son frère a été tué lundi soir. Mouhamed Serhan, âgé de 24 ans, s'est effondré dans un passage entre des maisons en rangée, chemin Heatherington, près du quartier Heron Gate, à Ottawa, et à quelques pas de la cour arrière du jeune homme accusé du meurtre.

La mort de son frère a déclenché une pénible sensation de déjà-vu chez la femme de 27 ans qui a maintenant perdu deux frères par balle en moins de deux ans à Ottawa.

Je ne peux pas croire que c’est la deuxième fois que je subis cela, a-t-elle réagi, en pleurs.

Mme Serhan a tenu à voir l'endroit du meurtre alors qu’elle terminait la planification des funérailles de son frère. Je vais devoir emmener mon frère à Beyrouth [la capitale du Liban] pour l’enterrer aux côtés de mon plus jeune frère.

En 2017, Hamzeh Serhan, âgé de 20 ans, est tombé sous les balles, avenue Caldwell.

[Mes parents] ont quitté notre pays d’origine pour avoir une meilleure vie, mais regardez ce qui s’est passé ici. Ils ont perdu leurs fils.

Kadijah Serhan

Des vies abrégées

Nés au Canada, mais élevés au Liban, les frères sont revenus au pays afin d’étudier dans des universités canadiennes, comme le souhaitaient leurs parents.

Mouhamed Serhan étudiait l’économie à l’Université Carleton alors que son petit frère entamait des études de médecine à l’Université d’Ottawa. Hamzeh Serhan rêvait de trouver un remède contre le cancer, a dit sa soeur, l’aînée des trois enfants.

En 2016, ses deux frères ont été arrêtés pour possession et trafic de drogue, mais selon des documents de la cour, ces accusations ont été retirées.

La mort entraîne la dépression

Un an après son arrestation, Hamzeh Serhan a été tué par balle en plein jour.

Kadijah Serhan soutient que son frère Mouhamed a ensuite fait face à une dépression grave. Il a interrompu ses études et s’est isolé.

Aaron Alais, l’un des employeurs de Mouhamed, a dit à CBC que le jeune homme souffrait de la maladie de Crohn, mais qu’il endurait cette douleur. Mouhamed était aimé et disait souvent que son frère lui manquait, a raconté M. Alais.

Les derniers moments de Mouhamed Serhan

Après de courtes vacances au Liban pour rendre visite à son père, qui travaille à Beyrouth, Mouhamed Serhan est revenu à Ottawa le 14 mai.

Il s’était inscrit à des cours d’été à l’Université Carleton, selon sa soeur. Il voulait terminer son baccalauréat pour mes parents, pour leur donner espoir, a-t-elle dit.

Mouhamed Serhan a passé la journée de lundi à jeûner pour le ramadan, et partagé un plat traditionnel avec sa mère et sa soeur après le coucher du soleil. Ils sont par la suite allés rendre visite à un ami d’enfance.

Mouhamed Serhan.

La mort de Mouhamed Serhan a été constatée à l'hôpital après qu'il eut été atteint par balle.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté

Les appels au 911 évoquant une fusillade au 1485, chemin Heatherington ont été passés vers 22 h 40. Le Service de police d’Ottawa (SPO) a accusé Idris Ismail de meurtre au deuxième degré.

Les proches de la victime soutiennent que celle-ci ne connaissait pas son assaillant et rendait visite à un autre habitant du quartier.

Idris Ismail a été appréhendé, mais la personne qui aurait tué Hamzeh Serhan, n'a pas été arrêtée. En 2017, un mandat d’arrestation pancanadien a été lancé contre Farah Handule, qui pourrait se trouver dans la région de Toronto, selon les enquêteurs.

Un service funéraire de Mouhamed Serhan a eu lieu vendredi à la mosquée Imam Ali, chemin Walkley, après quoi son corps a été rapatrié au Liban, où il sera enterré auprès de son petit frère.

Avec les informations de Judy Trinh de CBC

Homicide

Justice et faits divers