•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bris de l’avion nolisé par la Société des traversiers cause des retards

Un avion se trouve sur une piste d'atterrissage d'un aéroport. Un cône orange se situe à côté de l'appareil.

L'avion d'Air Creebec a connu une panne mécanique il y a quelques jours.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Radio-Canada

Un bris de l'avion utilisé par la Société des traversiers du Québec (STQ) pour assurer la liaison aérienne entre Baie-Comeau, Sept-Îles et Mont-Joli a causé plusieurs retards, jeudi.

Deux des trois départs ont pu avoir lieu avant minuit, précise la STQ.

La société d'État indique que les passagers ont été pris en charge, et certains se sont vu offrir des chambres d'hôtel et des repas. Les passagers qui ont dû dormir à l'hôtel n'ont pas eu à payer leur vol ce matin.

C'est un avion de relève, en provenance de Mirabel, qui a permis d'assurer le service.

Les trois vols de fin de journée, soit ceux entre Sept-Îles et Mont-Joli, Mont-Joli et Baie-Comeau, et Baie-Comeau et Mont-Joli, ont été retardés en raison de ce bris.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports