•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'alcool cause plus d’hospitalisations que les opioïdes

Des bouteilles d'alcools sur une tablette dans un bar.

L'alcool est responsable de plus de 50 % des hospitalisations au pays, selon une étude de l'ICIS.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Patrick Lacelle

Au Canada, 13 fois plus de gens sont hospitalisés pour avoir consommé de l'alcool que pour avoir consommé des opioïdes. En fait, 227 personnes prennent le chemin de l'hôpital chaque jour pour avoir abusé de l'alcool.

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) a publié de nouveaux indicateurs en matière de santé jeudi. On y apprend que la grande majorité des séjours à l’hôpital entraînés par l’abus de substances sont causés par la surconsommation d’alcool.

La situation n’est pas différente en Atlantique. Par exemple, 2671 Néo-Brunswickois et 3919 Néo-Écossais ont pris le chemin de l’hôpital en 2017-2018 après avoir consommé des drogues et d'autres substances. Près de 1273 de ces hospitalisations au Nouveau-Brunswick (47 % des hospitalisations liées à l'abus de substances) et plus de 2740 en Nouvelle-Écosse (70 %) étaient entièrement dues à la consommation d’alcool.

Si on regarde les hospitalisations liées aux drogues, on se rend compte que plus de 50 % [au pays] de ces hospitalisations sont liées à l’alcool, indique Chantal Couris, gestionnaire de recherche à l’ICIS.



Les opioïdes ont entraîné 296 hospitalisations durant la même période au Nouveau-Brunswick et la cocaïne, 244. L’ICIS espère que ces informations sensibiliseront la population et les professionnels de la santé quant à la consommation d’alcool.

Ça permet d’apporter de l’information aux Canadiens sur les effets indésirables que peut avoir la consommation d’alcool sur la santé. Le taux d’hospitalisation lié directement à la consommation d’alcool est plus important que [ce] qu’on observe pour les attaques cardiaques. Donc c’est un problème de santé publique important, précise Mme Couris.

Mesurer les hospitalisations ne permet pas de comprendre l’ensemble du problème, selon l’ICIS. Ce qui se produit dans les urgences et dans les communautés n’a pas été capté par l’étude, précise-t-il.

Ce n’est qu’une partie du problème, mais même si elle est très apparente, ça ne reste que la pointe de l'iceberg, conclut Mme Couris.

Au Canada, 82 740 personnes ont été hospitalisées après avoir trop consommé d’alcool en 2017-2018, soit 53 % des hospitalisations liées à la consommation de substances.

Nouveau-Brunswick

Santé publique