•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Salle commémorative de l'Afghanistan, à Ottawa, s'ouvre aux visites vendredi

Sur une plaque, on peut lire « Dédié aux Canadiens qui ont donné leur vie au service de la paix alors qu'ils servaient en Afghanistan ».

Le cénotaphe se trouvait autrefois à l'aérodrome de Kandahar. Cette photo a été prise en Afghanistan le 28 avril 2011 (archives).

Photo : La Presse canadienne / Colin Perkel

La Presse canadienne

Le monument à la mémoire des soldats canadiens morts en Afghanistan, qui a été érigé dans l'enceinte très sécurisée du nouveau quartier général de la Défense nationale à Ottawa, devrait être ouvert au public vendredi après-midi, a annoncé le ministère.

Les visiteurs qui ne sont pas des militaires, des vétérans ou des membres de leur famille devront toutefois s'inscrire à l'avance et être accompagnés par du personnel des Forces canadiennes, a rappelé jeudi le ministère de la Défense.

Les heures de visite à la Salle commémorative de l'Afghanistan seront par ailleurs limitées : de 15 h 30 à 17 h en semaine, et le samedi pendant trois plages de 90 minutes, entre 9 h 30 et 17 h.

Pièce maîtresse de la Salle commémorative de l'Afghanistan : le cénotaphe qui se trouvait autrefois à l'aérodrome de Kandahar et que les Forces canadiennes ont rapporté à la fin de la mission. Ce cénotaphe rend hommage aux plus de 160 Canadiens morts pendant la mission en Afghanistan, de 2001 à 2014.

Le ministère de la Défense a été vivement critiqué pour avoir placé le monument dans le secteur hautement sécurisé de son nouvel immeuble situé dans l'ouest d'Ottawa, sans projet précis, au départ, pour permettre les visites à ceux qui ne travaillent pas déjà au quartier général.

Le chef d'état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, a présenté ses excuses, il y a une semaine, pour ce qu'il a qualifié de « manque de sensibilité ». M. Vance a expliqué alors que cette Salle commémorative de l'Afghanistan se voulait un rappel quotidien au personnel du quartier général, alors qu'un autre monument, public celui-là, serait érigé plus près du centre-ville d'Ottawa.

Politique fédérale

Politique