•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt les travaux pour les ponts ferroviaires de Cascapedia-Saint-Jules

Chemin de fer en Gaspésie Photo: Radio-Canada / Martin Toulgoat
Radio-Canada

Quatre entreprises ont déposé une soumission pour le projet de reconstruction de deux ponts ferroviaires à Cascapedia-Saint-Jules.

Des quatre propositions reçues, la plus basse est celle de Hamel construction de Québec à 22,4 millions de dollars, suivie de celle PEC de Bonaventure à 26,5 millions de dollars.

Le ministère des Transports avait évalué le coût de la reconstruction des deux ponts entre 20 et 25 millions de dollars.

L'entreprise retenue sera connue prochainement.

Le ministère des Transports analyse présentement la conformité des soumissions, selon la porte-parole Claire Pouliot Tout est vérifié, il y a encore un processus à poursuivre. L’échéancier reste le même qu'on avait annoncé, c'est-à-dire que les travaux vont débuter au courant de l'été.

La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) se réjouit que les travaux aillent finalement de l'avant. Je comprends qu’il y a des délais administratifs d'octroi de contrat et qu’à la suite de ça, le chantier va pouvoir commencer le plus rapidement possible. On est bien contents , commente le président de la SCFG, Éric Dubé.

Le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric DubéLe président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé Photo : Radio-Canada

Québec a aussi publié des appels d'offres pour les plans et devis de la réparation de huit ponts entre Caplan et Port-Daniel. Éric Dubé espère que ces chantiers de mise à niveau pourront être lancés en 2020.

Éric Dubé dit avoir eu la confirmation du bureau du premier ministre que les élus de la Gaspésie pourront rencontrer François Legault d'ici quelques semaines pour faire le point sur l’échéancier final de la réhabilitation du chemin de fer, prévue pour 2026.

Les élus de la Gaspésie jugent que les délais du gouvernement, propriétaire du chemin de fer, sont trop longs.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Infrastructures