•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la détermination de la peine pour le meurtier de Mylan Hicks

Chargement de l’image

Nelson Tony Lugela, à gauche, a été reconnu coupable en mars du meurtre au deuxième degré de Mylan Hicks, âgé de 23 ans. Le joueur de football a été tué par balle en 2016. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'audience pour la détermination de la peine s'est ouverte jeudi à Calgary pour Nelson Lugela, le meurtrier de Mylan Hicks, le joueur de football des Stampeders. Il a été reconnu coupable il y a 3 mois de meurtre au second degré, un crime automatiquement assorti d'une peine à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant une période de 10 à 25 ans.

C'était une audience riche en émotion durant laquelle Renee Hills, la mère de Mylan Hicks, assassiné en septembre 2016, a brandi les trophées et les diplômes de son fils.

Mon fils était un chasseur de rêves plein d'énergie, un jeune homme qui n'a jamais dit un mot irrespectueux à sa famille et qui était l'amour de sa mère, a-t-elle déclaré en pleurs.

La mère de Mylan Hicks a rappelé quel genre d'homme il était, et le brillant avenir qui l'attendait dans le monde du football.

Chargement de l’image

Renee Hill a rappelé quel genre d'homme son fils était, et le brillant avenir qui l'attendait dans le monde du football.

Photo : Radio-Canada / Fuat SEKER

Mylan Hicks, originaire de Detroit, était au Canada pour jouer au football, espérant que ce serait une étape sur son chemin vers la Ligue nationale de football, la NFL.

« Il a survécu à Detroit pour finalement être abattu au Canada. »

— Une citation de  Renee Hills, la mère de Mylan Hicks.

Renee Hills a expliqué devant les caméras que peu importe la peine, elle ne pourra jamais utiliser l'expression tant utilisée : tourner la page.

Durant l'audience, l'avocat de la défense, Alain Hepner, a proposé une libération conditionelle après de 10 à 14 ans, arguant que les déficiences cognitives de son client devraient être prises en compte. Il a également tenté de faire valoir le jeune âge de son client.

L'avocat de la couronne a plaidé pour une période d'inadmissibilité de 17 à 19 ans.

Le juge de la Cour du Banc de la Reine a déclaré qu'il examinerait tous les éléments et qu'il rendrait sa décision ultérieurement.

Le soir du drame

Dans la nuit du 24 septembre 2016, une douzaine des membres de l'équipe de football des Stampeders de Calgary se sont rendus au Marquee Nightclub pour célébrer leur victoire sur les Blue Bombers de Winnipeg.

Durant la soirée, Nelson Lugela et ses amis se sont battus avec certains des joueurs pour une histoire de verres d’alcool renversés. À la fermeture de l'établissement, la tension a repris et Nelson Lugela a ouvert le feu. Tandis que Mylan Hicks a fui les coups de feu, il a été touché à deux reprises.

Un des deux hommes qui était avec Nelson Lugela la nuit du meurtre a témoigné en tant que témoin à charge, déclarant au juge que peu après la fusillade, alors que le trio s'éloignait de la scène, Nelson Lugela tenait une arme à feu et admettait avoir tiré sur la victime.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !