•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sensibiliser les enfants des écoles aux dangers des milieux ruraux

Des enfants sont assis devant un tracteur et écoutent la formation pour en comprendre les dangers.

160 élèves de St-Justin et Ste-Ursule ont participé à des ateliers de prévention sécurijour.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les milieux ruraux et particulièrement les fermes peuvent présenter toutes sortes de dangers pour les enfants. C'est pour cette raison que l'Union des producteurs agricoles de la Mauricie visitait jeudi l'école primaire St-Justin.

160 élèves de St-Justin et Ste-Ursule ont participé à des ateliers de prévention en lien avec la sécurité routière, la machinerie agricole, les produits toxiques ou encore les incendies.

En campagne, on a les tracteurs, les soufleurs. C'est dangereux. Il y a des décès qui sont causés par ça. Les pièces en mouvement, les angles morts. C'est vraiment de la prévention explique Martin Marcouiller, président de l'Union des producteurs agricoles Maskinongé.

La prévention est axée sur la pratique et rendue ludique pour faire passer le message. Les enfants ont pu par exemple apprendre ce qu’est un angle mort en s’assoyant dans la cabine d’un tracteur. Un autre atelier démystifiait l’hypothermie en demandant aux enfants de réaliser une construction de blocs après avoir plongé leurs mains dans l’eau glacée.

Des enfants assistent à une formation donnée par des policiers.

Les élèves pouvaient monter dans les véhicules présentés pour mieux en comprendre les dangers.

Photo : Radio-Canada

Si l'opération auprès de ce jeune public immobilise des véhicules comme des tracteurs pour l'occasion, l'enjeu en vaut la peine selon Martin Marcouiller.

Aujourd'hui il fait quand même beau. Normalement, ce producteur-là et le tracteur serait dans le champ! Mais je pense que la cause est importante!

Ce type de journée appelée sécurijour est organisé un peu partout au Canada. En deux ans, l'activité a permis de sensibiliser 1700 enfants en Mauricie.

D'après un reportage d'Anne-Marie Lemay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !