•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux de C.-B. exigent le retrait de Darryl Plecas comme président de l'Assemblée

Darryl Plecas est assis devant un drapeau à l'Assemblée législative, l'air pensif, entre deux micros et avec les mains devant sa bouche.

Darryl Plecas, le président de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Radio-Canada

Les libéraux de Colombie-Britannique accusent le président de l'Assemblée législative, Darryl Plecas, d'avoir copié les disques durs d'employés et demandent qu'il soit remplacé.

Le Parti libéral de la province a confirmé qu'il soumettrait le nom d'un de ses députés pour le remplacer.

Le premier ministre, John Horgan, s'oppose à cette idée. Selon lui, ce dossier doit être géré par le comité de gestion de l'Assemblée et non par l'opposition.

Jeudi après-midi, la représentante des verts, Sonia Furstenau, a réitéré sa confiance envers Darryl Plecas. Les verts détiennent la balance du pouvoir à Victoria.

Des gestes arbitraires, selon les libéraux

Le chef de l’opposition, Andrew Wilkinson, a fait part des allégations contre le président de l’Assemblée jeudi matin, l’accusant de « gestes arbitraires et inexplicables ».

« Le président s'est lancé dans de nouvelles intrusions concernant les employés de cette Assemblée. Certains employés cherchent à s’isoler ou à se protéger de ces gestes du président, tandis que d'autres partent ou envisagent de partir », a déclaré M. Wilkinson.

Un employé du Parti libéral a dormi dans les bureaux du parti, mercredi soir, pour s’assurer que personne n’accéderait aux ordinateurs des libéraux.

Plecas se défend

Darryl Plecas a défendu ses gestes en disant qu’il ne faisait que protéger des données.

« Nous devons simplement nous assurer que les données sont sécurisées. Nous avons des enquêtes en cours, a déclaré M. Plecas aux journalistes. Nous ne voulons pas d'un cas où les données ne sont pas disponibles pour les enquêteurs. C'est tout. »

Darryl Plecas est le président de l'Assemblée depuis 2017. Il avait été élu sous la bannière libérale, mais avait été expulsé du caucus après sa décision de se présenter à ce poste.

Il avait créé une commotion en novembre dernier quand il avait dénoncé les agissements de deux hauts fonctionnaires de l'Assemblée, ce qui a mené à leur suspension et à une enquête sur des dépenses controversées.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale