•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre jours d'audiences publiques sur le décès d'une aînée de Trois-Pistoles

L'accessibilité à la profession de coroner pourrait être élargie.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

Le Bureau du coroner annonce la tenue de quatre jours d'enquête publique sur la mort d'Adrienne Côté. La dame de 91 ans est décédée le 23 avril 2018, après avoir subi une fracture de la hanche à la résidence privée pour aînés Le Couvent de Trois-Pistoles.

Cette enquête publique se tiendra au palais de justice de Rivière-du-Loup du 11 au 14 juin. Elle sera présidée par la coroner Julie-Kim Godin.

Une douzaine de témoins seront entendus, incluant quatre préposés aux bénéficiaires, un gardien de nuit et la propriétaire de la résidence.

Un chirurgien orthopédiste, une inspectrice du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent et la fille de Mme Côté doivent aussi témoigner pendant les audiences.

L'objectif de cette enquête publique est de déterminer les causes et les circonstances du décès d'Adrienne Côté, et de formuler des recommandations s'il y a lieu.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent n'a pas souhaité accorder d'entrevue sur ce dossier puisqu'il va prendre part aux audiences. Il indique cependant qu'il assure une surveillance étroite de la résidence Le Couvent depuis la mise en place d'un plan de redressement, il y a plus d'un an.

Le CISSS confirme que 38 personnes vivent présentement dans cette résidence privée, qui peut accueillir jusqu'à 55 aînés autonomes et semi-autonomes.

La propriétaire de la résidence n'a pas rappelé Radio-Canada.

Bas-Saint-Laurent

Santé