•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dossier André Gauthier : son fils croit que le Canada n'est pas outillé pour intervenir

André Gauthier assis sur un bureau en bois

André Gauthier, emprisonné à Oman depuis trois mois, devrait être transféré à Dubaï.

Photo : Radio-Canada/Courtoisie

Mélyssa Gagnon

L'intervention directe de la ministre des Affaires étrangères du Canada, mercredi soir, n'a pas permis d'apaiser les inquiétudes de la famille d'André Gauthier, détenu au Moyen-Orient relativement à une fraude présumée de 30 millions de dollars. Le Saguenéen clame son innocence.

Le fils d’André Gauthier, Alexis, s’est entretenu avec Chrystia Freeland au téléphone pendant 15 minutes en début de soirée. Il a appris vers 18 h 45 qu’il pourrait discuter avec la ministre dans la demi-heure suivante.

S’il convient que Chrystia Freeland a fait preuve d’empathie et d’ouverture, Alexis Gauthier déplore le fait que le gouvernement canadien ne se soit pas engagé à poser des gestes concrets pour obtenir la libération de son père.

Elle a été super généreuse de son temps et c’est vraiment apprécié […]. Elle a expliqué que c’est extrêmement difficile de poser des gestes concrets en ce moment en raison du ramadan. Ça marche un petit peu au ralenti [au Moyen-Orient] donc c’est plus difficile qu’en temps normal. Maintenant, réellement, en termes concrets, sincèrement, c’est pas mal ce que je viens de vous dire dans les cinq dernières secondes, a candidement déclaré Alexis Gauthier, en entrevue à Radio-Canada.

La famille ignore où André Gauthier se trouve à l’heure actuelle. Alexis Gauthier, qui a longuement discuté avec l’avocate de son père pendant la journée, croit qu’il est désormais emprisonné aux Émirats arabes unis, après avoir été extradé depuis Oman dans la nuit de mardi à mercredi.

Pas assez outillé

Alexis Gauthier est d’avis que le ministère des Affaires étrangères n’est pas outillé pour intervenir.

Sincèrement, ils n’ont pas l’équipe pour apporter des résultats du tout. Moi, c’est ce que je comprends. Rhada [l’avocate d’André Gauthier] a vu pratiquement 10000 cas de personnes qui ont vu leurs droits bafoués aux Émirats arabes unis et elle ne comprend pas pourquoi le Canada va aussi au ralenti.

Alexis Gauthier

Alexis Gauthier se dit extrêmement déçu, mais ne croit pas que Chrystia Freeland et les autorités fédérales soient de mauvaise foi.

Un homme accorde une entrevue à Radio-Canada en direct des studios de la station de Québec.

Le fils d'André Gauthier, Alexis Gauthier

Photo : Radio-Canada

J’ai de la misère à cerner. À la lumière des conversations que j’ai, je comprends que ce sont des politiciens, qui sont habitués de faire sentir les gens confortables et leur faire croire que des choses sont faites, mais j’ai vraiment l’impression qu’ils n’ont pas les ressources et les compétences pour faire le travail demandé et qui, selon moi, devrait être fait, insiste-t-il.

Le fils d’André Gauthier pense que les représentants du ministère des Affaires étrangères devraient consulter les autorités d’autres pays, comme les États-Unis et la Grande-Bretagne, qui sont intervenues avec succès dans des dossiers qu'il estime semblables.

Allez parler à ces gens-là! Demandez-leur à qui ils ont parlé, quelles sont les stratégies? On parle d’une autre culture et d’autres mœurs. Ce n’est pas le même langage, il faut s’entourer des bonnes personnes. Moi, à la lueur des commentaires que j’ai eus, je ne suis pas rassuré du tout.

Alexis Gauthier

Alexis Gauthier a conclu sa conversation avec la ministre Chrystia Freeland en lui disant : « Ramenez-moi, mon père, je compte sur vous, donnez-moi votre parole! ».

« Elle a dit qu’elle allait essayer », relate-t-il, non sans cynisme.

Rappel

André Gauthier, un homme d’affaires originaire de La Baie, a été arrêté à Oman pour être extradé vers les Émirats arabes unis, où il est accusé d'une fraude de 30 millions de dollars.

En entrevue à Radio-Canada depuis Londres mercredi, son avocate, Radha Stirling, a rappelé que le Canada continue d’avoir des relations diplomatiques et des accords économiques avec les Émirats arabes unis et de considérer le pays comme un endroit sécuritaire pour les investisseurs canadiens. Elle presse Ottawa d'agir.

Des voix se sont élevées, mercredi, pour presser le gouvernement Trudeau d'agir. Sur Twitter, le porte-parole du NPD en matière d'Affaires étrangères, Guy Caron, a indiqué qu'il est essentiel que le gouvernement du Canada s'assure que les conditions de détention d'André Gauthier soient bonnes et que ses droits fondamentaux soient respectés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Relations internationales