•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Outremont taxera 100 % des stationnements

Vignettes et pancartes de stationnement à Outremont

Comme ici, rue Saint-Joseph, toutes les places de stationnement d'Outremont deviendront payantes.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Thomas Gerbet
Sarah Laou

Tous les stationnements sur rue dans l'arrondissement d'Outremont seront bientôt payants. Un nouveau système de vignettes sera mis en place afin de taxer les 60 % de places encore gratuites.

Le maire d'Outremont Philipe Tomlinson, élu de Projet Montréal, a dévoilé jeudi matin l’échéancier de la mise en place de mesures de « simplification du stationnement » lors d'une conférence de presse.

Dès la fin de l'été, Outremont n'aura plus qu'une seule zone de stationnement, ce qui permettra à ses résidents ayant une vignette annuelle de se stationner n’importe où sur son territoire. En outre, le système d’alternance sera aboli et l’affichage sera identique dans l’ensemble de l'arrondissement.

Les visiteurs bénéficieront quant à eux d'un tarif spécial et de deux heures gratuites de stationnement. Ils pourront se procurer une vignette s’ils souhaitent se stationner plus de deux heures, entre 8 h et 22 h.

Le prix de la vignette annuelle pour les résidents est fixé à 140 $. La vignette mensuelle pour les non-résidents s'élèvera à 100 $ et la vignette journalière à 10 $.

Aucune augmentation du nombre de parcomètres n’est prévue. Mais 399 places de stationnement seront ainsi ajoutées dans Outremont.

Tous les jours, les gens viennent à Outremont, qui est bien desservi par les transports en commun, et ils en profitent. Ils viennent en auto, se stationnent et prennent le transport collectif pour aller ailleurs. Ce qu’on veut faire avec ça, ce n'est pas limiter l'espace à ces gens-là, mais mettre les résidents de l’avant avec cette simplification.

Philipe Tomlinson, maire d'Outremont

Avec ce nouveau plan de stationnement, l'administration explique vouloir simplifier son système de tarification, mais aussi assurer des revenus supplémentaires pour faciliter une transition écologique.

« Le plan est simple : le système de vignettes déjà en place dans 40 % de l’arrondissement sera étendu sur l’ensemble de notre territoire, a expliqué le maire d'Outremont. 100 % des profits des vignettes de stationnement iront à la transition écologique, ce qui nous permettra de réinvestir dans le verdissement, dans les transports actifs pour les rendre plus sécuritaires, et de financer une analyse approfondie des gaz à effet de serre dans Outremont. »

L’idée, qui s’inscrit en droite ligne de celle préconisée par Luc Ferrandez, dans sa lettre de démission, a rapidement été montrée du doigt par le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez.

« Nous assistons à un nouveau chapitre de la guerre contre les automobilistes que mène Projet Montréal. Cette décision purement idéologique a pour unique objectif de nuire à la fois aux résidents et aux visiteurs. Elle n'aura aucun impact réel sur la réduction des gaz à effet de serre ou sur la diminution du parc automobile », a déclaré l'élu, qui invite la mairesse de Montréal Valérie Plante à réagir sur les mesures prises par Outremont.

Grand Montréal

Politique municipale