•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nourriture comme outil d'intégration à la bibliothèque centrale d'Halifax

Ces participantes cuisinent des crêpes chinoises aux courgettes.

Ces participantes de l'atelier de cuisine pour nouveaux arrivants préparent des crêpes chinoises aux courgettes à la bibliothèque centrale d'Halifax.

Photo : Radio-Canada / Olivier Lefebvre

Radio-Canada

La bibliothèque centrale d'Halifax propose de nouveaux programmes en lien avec l'alimentation. Parmi ceux-ci, un atelier de cuisine pour nouveaux arrivants. L'administration de la bibliothèque tient cette activité à bout de bras, ne sachant pas si elle sera capable d'obtenir les fonds nécessaires pour continuer de l'offrir.

Qin Zhao est arrivée au Canada il y a un an et demi. Elle est originaire de Chine. Elle participe à l'atelier avec des femmes issues d'une quinzaine de nationalités différentes.

Les gens ici proviennent de partout dans le monde et elles ont apporté leurs recettes avec elles.

Qin Zhao, participante

L'activité est organisée dans une salle au deuxième étage de la bibliothèque centrale d'Halifax.

La salle en construction accueillera dès cet été non seulement des activités de cuisine, mais aussi d'autres ateliers comme de la couture.

Plusieurs participantes préparent une soupe roumaine aux boulettes.

Plusieurs participantes préparent une soupe roumaine aux boulettes.

Photo : Radio-Canada

Au menu aujourd'hui : des crêpes chinoises aux courgettes et une soupe roumaine aux boulettes. Chaque semaine, deux participantes apprennent une recette aux autres.

La nutritionniste Emily Glover a récemment été embauchée par les bibliothèques d'Halifax.

Elle guide les nouveaux arrivants dans ce projet pilote avec l'aide-bibliothécaire Tatjana Samardzic.

L'important, explique-t-elle, c'est qu'elles s'approprient le programme, qu'elles montrent leurs vraies couleurs et dévoilent leurs compétences.

Avec cette nouvelle approche, les responsables des bibliothèques d'Halifax veulent briser l'isolement souvent vécu par les nouveaux arrivants.

Mona Wanous, arrivée de la Syrie il y a à peine deux mois, aime tout à propos de l'activité. Elle a rencontré des amis et ramène à la maison les connaissances acquises à la bibliothèque pour cuisiner des plats à sa famille.

Recherche de financement

La bibliothèque a reçu une subvention ponctuelle de la province pour son projet pilote. Elle est à la recherche de fonds supplémentaires pour continuer d'offrir l'atelier aux nouveaux arrivants.

Nous tentons de montrer comment une très petite somme d'argent peut avoir un impact énorme, explique la directrice de l'élaboration des programmes aux Bibliothèques publiques d'Halifax, Karen Dahl.

Une somme de 1000 $ suffirait à organiser 12 ateliers.

Les participantes espèrent que le programme sera renouvelé le mois prochain.

Insécurité alimentaire

Après avoir vu beaucoup d'enfants et d'adultes affamés entre les murs de la bibliothèque, les responsables ont décidé de réserver une autre partie de leur programmation à la satisfaction de ce besoin vital.

Des collations sont désormais distribuées chaque jour et des activités liées à la nourriture sont organisées à la bibliothèque centrale d'Halifax.

Nous sommes aussi témoins de la faim dans notre communauté, et pour certains de nos participants, c'est un défi de se nourrir.

Karen Dahl, directrice de l'élaboration des programmes

Elle indique qu'une personne sur cinq n'a pas accès à des aliments sains et abordables dans la région d'Halifax.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !