•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des souvenirs des sœurs Dionne arrivent à North Bay

Les soeurs Dionne en 1939

Les soeurs Dionne en 1939

Photo : Dionne Quints Museum Collection avec l'autorisation de A. et C. Dionne

Didier Pilon
Miguel Lachance

À l'occasion du 85e anniversaire des quintuplées, la Maison Dionne a reçu un important don de 130 objets pour ajouter à sa collection. Celle-ci n'a pas été officiellement évaluée par le musée, mais la donatrice aurait investi près de 15 000 $ au fil des ans.

Le don provient de Carol Fraser, une femme de 82 ans originaire de la Nouvelle-Écosse et qui habite aujourd’hui en banlieue de Sacremento, en Californie.

Tout a commencé il y a plus de 40 ans, lorsque mon mari m’a offert une poupée, raconte-t-elle, dans une entrevue à Radio-Canada.

La majorité des objets sont des poupées dans leur boîte originale, raconte le président du Conseil du patrimoine des quintuplées Dionne, Ed Valenti, y compris sept ensembles complets des quintuplées.

Un tableau des soeurs Dione au Musée Callendar Bay Heritage

En 2018, le musée Callendar Bay Heritage avait accueilli une exposition de souvenirs des soeurs Dione.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

La collection inclut aussi des photos, des calendriers, des bols, des cuillères, des magazines, des livres et des pièces de monnaie.

Ayant elle-même sept sœurs, Mme Fraser a fait de cette collection un projet familial.

Chaque année, les sœurs se réunissaient pour parcourir un coin du Canada ou des États-Unis, où elles visitaient des magasins d’antiquité.

Lorsqu’on regarde en arrière et que l’on pense à sa vie, c'est parfois difficile de comprendre pourquoi on a fait ceci ou cela, dit-elle. Mais cette passion s’est développée avec l'intérêt de mes sœurs.

Lorsqu’il a appris la nouvelle, M. Valenti ne saisissait pas immédiatement l’ampleur de la collection de Mme Fraser.

Lorsqu’elle a envoyé une photo […] nous nous disions que c'est plutôt chouette, raconte-t-il. Mais quand on a reçu l’inventaire de la collection, ça nous a vraiment frappé.

Elle a payé près de 15 000 $ pour cette collection.

Ed Valenti, président du Conseil du patrimoine des quintuplées Dionne

Une partie du patrimoine

Même si elle vit désormais aux États-Unis, Mme Fraser s’identifie fortement en tant que Canadienne, dit-elle.

J’ai toujours aimé les poupées, mais celles-ci étaient spéciales parce qu’elles venaient du Canada.

C’est justement pour cette raison qu’elle a décidé de faire ce don au musée plutôt que vendre sa collection.

Ça fait partie du patrimoine canadien, dit-elle. Je ne voulais pas que ces objets soient éparpillés un peu partout aux États-Unis.

M. Valenti assure que la Maison Dionne ne vendra pas la collection, mais espère mettre sur pied une exposition que la Maison pourra prêter à plusieurs musées du pays.

Histoire

Société