•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada doit être plus agressif, selon l'avocate d'André Gauthier

 André Gauthier est emprisonné à Oman depuis trois mois.

André Gauthier est emprisonné à Oman depuis trois mois.

Photo :  Radio-Canada/Courtoisie

Radio-Canada

L'avocate d'André Gauthier, Radha Stirling, croit que le Canada devrait se montrer beaucoup plus ferme envers les Émirats arabes unis pour faire libérer le Saguenéen.

L’homme d’affaires a été emprisonné pendant trois mois à Oman et aurait été extradé vers les Émirats arabes unis au cours de la nuit. Il a parlé à ses proches et à son avocate britannique juste avant de traverser la frontière.

André Gauthier, qui clame son innocence, est accusé dans une présumée fraude de 30 millions de dollars. Il a déjà été condamné à huit ans de pénitencier et il risque la prison à vie.

En entrevue à Radio-Canada depuis Londres, Mme Stirling rappelle que le Canada continue d’avoir des relations diplomatiques et des accords économiques avec les Émirats arabes unis, en plus de considérer le pays comme un endroit sécuritaire pour les investisseurs canadiens. Selon elle, le Canada devrait être plus mordant à la lumière de l’affaire André Gauthier.

Si les Émirats arabes unis continuent d’être autorisés à détenir arbitrairement des citoyens étrangers, spécialement en ce qui concerne des compagnies, leurs employés ou leurs investisseurs, il n’y a pas de raison pour que le Canada continue de promouvoir le pays auprès de ses propres citoyens.

Rhada Sterling, avocate d'André Gauthier
Radha Stirling en entrevue via Skype

L'avocate Radha Stirling croit que le Canada doit se montrer plus ferme dans l'affaire André Gauthier.

Photo : Radio-Canada

L’avocate affirme que la Grande-Bretagne, les États-Unis, l’Australie et la Malaisie ont déjà usé de leurs liens diplomatiques avec les Émirats arabes unis dans le passé pour forcer le pays à libérer l’un de leur ressortissant.

Les Émirats arabes unis veulent certainement être perçus comme un pays moderne et progressif aux yeux des pays occidentaux, explique l’avocate. Quand un cas comme celui-ci survient et que [la couverture médiatique est importante], c’est dans le meilleur intérêt des Émirats arabes unis de régler le conflit le plus rapidement possible.

La famille inquiète

Les proches d’André Gauthier continuent d’espérer un dénouement positif, même s’ils sont préoccupés par son extradition.

Tout le monde est un peu déçu que le Canada n’ait pas réagi avant que ça arrive, parce que ça va peut-être complexifier les choses, a confié son fils en entrevue à RDI.

Réunion au sommet mardi

Mardi soir, une téléconférence a réuni la secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, l’avocate d’André Gauthier et le fils de l’accusé, Alexis. Ils ont fait le point sur la situation et sur la stratégie à adopter.

La famille s’est plutôt montrée optimiste à la suite de cette discussion.

Corruption et collusion

Justice et faits divers