•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine menace de réduire ses exportations de terres rares aux États-Unis

Des terres rares dans un port chinois.

Les terres rares sont constituées de métaux essentiels à la fabrication d'une multitude d'appareils technologiques, dont les téléphones intelligents.

Photo : AFP

Radio-Canada

Engagé dans une guerre économique et technologique avec Washington, le gouvernement chinois évoque une réduction de ses exportations de terres rares vers les États-Unis, des métaux qui sont vitaux pour l'industrie technologique américaine.

La guerre commerciale s'est intensifiée depuis que Washington a augmenté début mai les droits de douane sur des produits chinois. Elle se double désormais d'une guerre technologique : l'administration Trump a interdit aux sociétés américaines de vendre des technologies au géant chinois Huawei, numéro deux mondial des téléphones intelligents, mettant en péril l'approvisionnement crucial du chinois en puces électroniques.

Face à ces sanctions de l'administration Trump, les médias officiels et les responsables politiques chinois agitent désormais la menace d'une réduction des exportations de terres rares vers les États-Unis, ce qui pourrait priver Washington d'une ressource cruciale pour la haute technologie. Car la Chine assure plus de 90 % de la production mondiale de cet ensemble de 17 métaux, indispensables aux technologies de pointe et que l'on retrouve dans les téléphones intelligents, les écrans plasma, les véhicules électriques, mais aussi dans l'armement.

Mesures de rétorsion

Interrogé pour savoir si les terres rares constitueraient une arme de rétorsion envers les États-Unis, un responsable de la puissante agence de planification économique (NDRC) a publié mardi soir un communiqué au ton menaçant.

Si quelqu'un veut utiliser des produits fabriqués à partir de nos exportations de terres rares pour freiner le développement de la Chine, alors je pense que [...] le peuple chinois sera mécontent.

Extrait d'un communiqué de la NDRC

Ces déclarations font suite à la visite remarquée du président Xi Jinping dans une usine de traitement de terres rares la semaine dernière, ce qui avait déjà été interprété comme une menace tacite juste après les menaces des États-Unis contre Huawei.

M. Xi avait fait valoir que « les terres rares sont une importante ressource stratégique ».

« Ce n'est qu'en possession d'une technologie indépendante [que nous] pourrons rester invincibles », avait-il ajouté, semblant faire le lien avec l'affaire Huawei.

Les médias de Pékin enfonçaient le clou mercredi.

En lançant une guerre commerciale contre la Chine, les États-Unis courent le risque de perdre un approvisionnement en matériaux vitaux pour leur puissance technologique.

L'agence officielle Chine nouvelle

« Si les États-Unis tentent de bloquer le développement de la Chine, tôt ou tard elle se servira des terres rares comme d'une arme », avertissait le quotidien Global Times.

Une arme à deux tranchants

Des analystes estiment cependant que Pékin pourrait hésiter à utiliser le levier des minerais, afin de ne pas accélérer la recherche d'autres solutions à ces matières premières.

« Si la Chine décide de bloquer les exportations de terres rares vers les États-Unis, cela pourrait provoquer des conséquences compliquées, y compris des pertes pour la Chine elle-même », reconnaissait le Global Times, au ton souvent nationaliste.

« La Chine sait toutefois très bien que ce sont les États-Unis qui en souffriront le plus. »

Avec les informations de Agence France-Presse

Politique internationale

International