•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les universités de la Colombie-Britannique ne pourront plus accepter l’argent liquide

Une femme avec les cheveux bruns courts parle dans un micro.

La ministre de l'Éducation postsecondaire Melanie Mark annonce les nouvelles mesures de la Colombie-Britannique pour combattre le blanchiment d'argent dans les universités.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Radio-Canada

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a demandé aux universités et aux collèges de la province de cesser d'accepter tout paiement de sommes importantes en argent liquide dès maintenant, après la publication d'un nouveau rapport sur le blanchiment d'argent.

La ministre de l’Éducation postsecondaire, Melanie Mark, dit avoir envoyé des lettres à des douzaines d’institutions mardi. Ces dernières ont maintenant un mois pour faire parvenir au gouvernement leurs politiques en ce qui concerne les transactions en espèces.

La semaine dernière, Peter German, ancien commissaire adjoint de la GRC, a annoncé que selon son deuxième rapport sur le blanchiment d’argent, plusieurs établissements postsecondaires privés et publics continuent d’accepter les droits de scolarité et d’autres paiements en espèces.

M. German dit que selon des renseignements reçus par son équipe, certains étudiants internationaux s’enregistrent à l’école en personne et paient leurs droits en espèces. Ensuite, ils se retirent de l’école et reçoivent un chèque en remboursement des droits de scolarité.

Actuellement, les établissements postsecondaires sont responsables de mettre en vigueur leurs propres mesures pour les paiements en argent liquide et ces mesures varient d’une école à l’autre.

L’annonce de Mme Mark a comme objectif d’éclaircir les politiques de chaque université afin de pouvoir les mettre à jour.

Selon le rapport de M. German, un étudiant a récemment tenté de déposer 9000 $ en espèces auprès d’un collège, dont le nom n'a pas été dévoilé dans le document.

Le procureur général de la province, David Eby, affirme que le gouvernement étudie la possibilité d’établir une loi nécessitant que toute transaction en espèces au-delà de 10 000 $ soit déclarée au Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE).

La Colombie-Britannique compte 24 écoles postsecondaires publiques et 342 écoles privées.

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation