•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Sudbury déclare l’état d’urgence climatique

Une table de pique-nique entourée d’eau.

Les inondations de ce printemps dans plusieurs secteurs du Grand Sudbury sont un signe qu'il est temps d'agir pour lutter contre les changements climatique, selon le conseiller municipal Mike Jakubo.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Miguel Lachance

Le Grand Sudbury se joint à plusieurs autres villes et villages au pays qui ont déclaré l'état d'urgence climatique en adoptant une motion similaire. En posant ce geste, la municipalité s'engage à réduire les émissions de carbone sur son territoire.

D'ici la fin de l'année, le personnel de la municipalité devra préparer un rapport afin de s'assurer que le Grand Sudbury ait les ressources nécessaires à l’élaboration d’un plan de réduction des émissions de carbone.

Avant mardi soir, 387 conseils municipaux canadiens, dont 8 autres en Ontario, avaient déclaré l’état d’urgence climatique.

Le Grand Sudbury est la première municipalité du Nord de l’Ontario à le faire.

La motion, qui a été préparée par les conseillers Deb McIntosh, Geoff McCausland, et Al Sizer, a été adoptée à l’unanimité mardi soir.

À la demande des jeunes

Le conseil municipal avait reçu deux pétitions en ce sens, dont une qui a été déposée par Carole Lavallée et Jane E. Cox et signée par 2389 citoyens.

Mmes Lavallée et Cox ont choisi de faire cette demande au conseil de ville afin de donner un coup de main aux membres du mouvement Fridays for Future, qui organisent des manifestations étudiantes pour le climat, mais qui ne peuvent pas directement faire la demande au conseil de ville en raison de leur âge.

Je remercie Mmes Lavallée et Cox d'avoir appuyé ces jeunes, a déclaré la conseillère Deb McIntosh.

La conseillère municipale Deb McIntosh.

La conseillère municipale Deb McIntosh.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Des préoccupations réelles

Vos préoccupations sont authentiques, a insisté pour sa part le conseiller Geoff McCausland lors de sa prise de parole.

M. McCausland a rappelé que les municipalités ont un rôle important à jouer dans la lutte contre les changements climatiques, surtout qu’elles subiront plusieurs de ses effets.

Nous ne reculerons pas devant ce défi.

Geoff McCausland, conseiller municipal du Grand Sudbury

Carole Lavallée admet qu'elle a été agréablement surprise par l'adoption à l'unanimité de la motion. Elle a aussi tenu à souligner l'éloquence des conseillers pendant la période de débats.

Des inquiètudes

Mike Jakubo a rappelé qu’il est déjà possible d’observer certains effets des changements climatiques, en citant l'importante quantité de neige reçue l'hiver dernier et les inondations des dernières semaines.

Il croit aussi que le Grand Sudbury est en mesure de relever le défi, car la municipalité a réussi, dans les dernières années, à grandement améliorer la qualité de l'air.

Avant le vote, le conseiller Michael Vagnini a tout de même demandé des précisions sur les effets de la motion sur les importants projets de la Ville, comme le district du divertissement Kingsway, qui auront une empreinte environnementale importante.

J’espère que nos nouveaux bâtiments seront verts et que leur empreinte carbone sera limitée, a répondu Deb McIntosh.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Changements climatiques