•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième saison des croisières ferroviaires Senneterre-Amos

Trois hommes et une femme posent de chaque côté de l'affiche des Croisières Ferroviaires animées, près d'une voie ferrée.

Les croisières ferroviaires animées Senneterre-Amos ont été présentées mardi, à la gare de Senneterre.

Photo : gracieuseté Corporation de développement économique de Senneterre

Thomas Deshaies

La Corporation de développement économique de Senneterre offrira pour une deuxième année de suite les « croisières ferroviaires » de Senneterre vers Amos. Les dates de départ ont été annoncées mardi matin par l'organisme.

Cette activité touristique a pour objectif de faire vivre aux citoyens « l'expérience du train passager », explique l'agente de développement à la Corporation de développement économique de Senneterre, Marie-Pier B. Genest. On est la dernière ville en région à avoir une gare qui est encore fonctionnelle, ajoute-t-elle.

Le conteur Guillaume Beaulieu transmettra des faits historiques aux participants. La croisière Senneterre-Amos, c'est un peu un retour dans le passé. On remonte la voie ferrée pour revivre un peu l'établissement de la voie ferrée en Abitibi, qui a mené au développement de plusieurs villes, explique Mme Genest. Des visites ont également lieu à Amos.

Un train passager à la gare de Senneterre.

Trois départs de Senneterre vers Amos sont prévus cet été.

Photo : gracieuseté Corporation de développement économique de Senneterre

L'engouement se fait de nouveau sentir cette année, selon la corporation. On a tout près de 475 personnes qui se sont inscrites sur la liste d'attente, on a déjà comblé près de 75 % des places, mais il reste encore de la disponibilité pour le grand public, conclut Mme Genest.

L'activité coûte 75 $ pour les adultes et 55 $ pour les enfants. Les dates de départ sont les samedis 6 juillet, 24 août et 26 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !