•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laboratoire de décomposition cadavérique à ciel ouvert à l’UQTR

Vue aérienne du parc industriel et portuaire de Bécancour

Le nouveau site sécurisé de recherche en thanatologie (SSRT) de l'UQTR doit voir le jour dans un boisé du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Photo : ProjetBécancour.ag

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un laboratoire de décomposition cadavérique extérieur sera installé sur le site de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), de façon temporaire. De la mi-juin à la fin août, des études en thanatologie vont être réalisées sur trois carcasses de porcs dans ce lieu clôturé.

Le site d’environ 150 mètres carrés sera installé sur un terrain boisé du campus peu fréquenté. Il sera démantelé à la fin de l’été.

Les odeurs dégagées par les carcasses ne devraient pas être perceptibles au-delà de 20 mètres, selon l’UQTR.

La direction incite les étudiants à ne pas s’approcher du laboratoire en restant dans les sentiers.

Les restes porcins seront dans des cages, pour les protéger des animaux.

L'Université ne veut pas révéler l'emplacement exact du site.

Ce site temporaire permettra à des chercheurs, notamment du domaine de la criminalistique, d'acquérir de précieuses données liées aux processus de décomposition des corps, indique l’UQTR par voie de communiqué.

Un site plus vaste et permanent doit être construit sur un terrain boisé du parc industriel et portuaire de Bécancour.

Le laboratoire temporaire permettra aux étudiants de poursuivre leurs parcours universitaires en attendant d’avoir accès au Site sécurisé de recherche en thanatologie (SSRT).

Nous pourrons mener différents tests et expérimentations fort importants pour la suite de nos travaux scientifiques, affirme la chercheuse de renommée internationale Shari Forbes, titulaire de la Chaire de recherche du Canada 150 en thanatologie forensique.

Ce projet a reçu l'aval du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) ainsi que du comité de développement durable de l'UQTR, indique la direction de l’Université.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !