•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De plus en plus de producteurs de lait biologique au Québec

Vache dans un champ avec d'autres vaches au loin et un bâtiment.

La Ferme Y. Lampron et fils, à Saint-Boniface, a obtenu sa certification biologique en 2011.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Même si le phénomène reste marginal, de plus en plus de producteurs laitiers se tournent vers la production biologique. Aujourd'hui, 136 des 5050 fermes laitières québécoises sont certifiées biologiques, dont 15 au Centre-du-Québec et 7 en Mauricie.

Les producteurs de lait du Québec estiment que 30 nouvelles fermes obtiendront la certification dans les deux prochaines années.

La demande de la part des consommateurs est, elle aussi, grandissante, même si le lait biologique est plus cher que le non biologique.

Les ventes de lait biologique ont augmenté de 52 % entre 2013 et 2018, selon les Producteurs de lait du Québec (PLQ), qui lancent d’ailleurs une campagne de visibilité pour séduire les consommateurs.

Le président du Syndicat des producteurs de lait biologique du Québec, Bryan Denis, indique que l'industrie québécoise espère doubler sa production entre 2017 et 2024.

L’expérience de la famille Lampron à Saint-Boniface

La famille d'Alexandre Lampron et de son frère Pierre a été l'une des pionnières de la production de lait bio au Québec. La ferme de Saint-Boniface est certifiée depuis 2001, à une époque où tout était à faire.

C'est sûr que, pour faire du lait biologique, ça demande plus d'efforts, plus de travail, affirme le copropriétaire de la Ferme Y. Lampron et fils, Alexandre Lampron.

Pas d'antibiotique, aucune hormone, les vaches ne doivent pas être attachées et la nourriture doit être entièrement biologique, explique-t-il.

Pour nous autres, c'est une grande fierté de produire du lait biologique.

Une citation de : Alexandre Lampron, copropriétaire de la Ferme Y. Lampron et fils
Homme qui trait les vaches à l'intérieur.

Alexandre Lampron est copropriétaire de la Ferme Y. Lampron et fils, une ferme laitière biologique de Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

La demande était grandissante, alors on a embarqué dans ce mouvement-là, raconte le copropriétaire de la Ferme Y. Lampron et fils, Pierre Lampron, qui est aussi président des Producteurs de lait de la Mauricie.

Il affirme que la transition pour devenir 100 % biologique prend au moins 3 ans, mais que c’est plus facile à faire qu’avant.

Au début, il y avait beaucoup d'essais et d'erreurs. Je pense qu'aujourd'hui il y a plus de connaissances, dit-il. Il y a beaucoup de recherches qui ont été faites aussi dans le biologique, c'est plus facile qu'au début d'avoir de bons résultats.

Le président des Producteurs de lait de la Mauricie sent que l’engouement pour le lait biologique est bien réel au Québec.

D’après le reportage de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !