•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de casino ni de condos à la Place de l'Ontario, promet le gouvernement Ford

Photo de la sphère géante blanche de la Place de l'Ontario et de la passerelle qui y mène au-dessus de l'eau.

Le parc d'attractions de la Place de l'Ontario est fermé depuis 2012.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de Doug Ford lance un appel d'offres international pour la revitalisation de la Place de l'Ontario, mais exclut la construction d'un casino ou d'immeubles en copropriété sur l'emplacement situé sur les rives du lac Ontario à Toronto.

Le ministre de l'Infrastructure, Monte McNaughton, a invité mardi les parties de partout dans le monde à soumettre leurs idées les plus grosses et audacieuses.

La province a retenu les services de deux firmes de consultants pour l'appuyer dans ses efforts de recrutement d'un ou de plusieurs partenaires internationaux.

Les promoteurs ont jusqu'au 3 septembre pour présenter leur projet.

Photo de deux hommes en complet devant des micros.

Les ministres du Tourisme, Michael Tibollo (à gauche), et de l'Infrastructure, Monte McNaughton, à leur annonce, mardi matin

Photo : Radio-Canada

Mis à part le refus provincial de permettre la construction d'un casino ou d'immeubles en copropriété, le gouvernement Ford est ouvert à toutes sortes de propositions, y compris des espaces publics et commerciaux ainsi qu'un stade sportif.

On n'a pas voulu mettre de restrictions pour recevoir des propositions aussi variées que possible.

Une citation de : Michael Tibollo, ministre du Tourisme

En janvier dernier, le gouvernement Ford avait appelé de façon informelle le secteur privé à soumettre des projets pour le lieu, disant qu'il voulait en faire une attraction de renommée internationale.

L'ancien gouvernement libéral voulait plutôt transformer l'endroit en grand parc urbain.

Les libéraux avaient fermé en 2012 le parc d'attractions déficitaire de la Place de l'Ontario, qui avait ouvert ses portes en 1971.

Image aérienne de la Place de l'Ontario détaillant les différents espaces qui constituent l'endroit.

Les caractéristiques de l'emplacement actuel de la Place de l’Ontario

Photo : Ministère ontarien du Tourisme, de la Culture et du Sport

Réactions

Le maire de Toronto, John Tory, se plaint de ne pas avoir été consulté par la province au préalable.

J'ai dit très clairement [au ministre McNaughton] que nous voulions de véritables consultations et une réelle collaboration, a-t-il indiqué à CBC.

Le conseiller municipal du quartier, Joe Cressy, se dit lui aussi très préoccupé de voir la province faire cavalier seul encore une fois avec ses propres plans, alors qu'une partie des terrains appartient à la Ville de Toronto.

Toronto voudrait inscrire la Place de l'Ontario au registre des biens patrimoniaux pour y préserver le caractère naturel du lac Ontario.

Pour sa part, le groupe communautaire Ontario Place for All craint de voir la Place de l'Ontario être transformée en parc thématique accessible seulement à ceux qui ont assez d'argent pour payer les droits d'entrée.

Le ministre du Tourisme, Michael Tibollo, promet de maintenir l'amphithéâtre de spectacles Budweiser sur les lieux, mais admet que la Cinésphère, le premier cinéma IMAX du monde, pourrait disparaître après avoir rouvert ses portes en 2017.

Le gouvernement refuse d'injecter des fonds publics dans la revitalisation de la Place de l’Ontario, comptant plutôt sur des capitaux privés.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !