•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux Trifluviens emprisonnés depuis plus de trois mois en République dominicaine

Johanne Beaulieu et Emery Deschênes sont accusés de trafic de stupéfiants en République dominicaine.

Johanne Beaulieu et Emery Deschênes sont accusés de trafic de stupéfiants en République dominicaine.

Photo : Facebook

Catherine Bouchard

Deux Trifluviens sont emprisonnés depuis plus de trois mois en République dominicaine. Johanne Beaulieu et Emery Deschênes feraient face à des accusations de possession de stupéfiants en vue d'en faire le trafic.

Ils sont arrêtés et détenus depuis le 19 février.

La famille et Affaires mondiales Canada confirment qu'ils n'ont pas encore été libérés sous caution.

Craigant de nuire aux pourparlers, la famille n'a pas voulu accorder d'entrevue à Radio-Canada.

Des services consulaires sont fournis aux individus.

[Les services consulaires] vont s'assurer d'abord que les gens sont bien traités sur place. Au niveau des services de santé, au niveau de l'alimentation, que tous les services de base sont offerts. Ils vont aussi permettre d'offrir des services d'avocats à la famille, si tant est que la famille n'avait pas déjà ses propres ressources, indique le député de Trois-Rivières, Robert Aubin.

Sur une publication Facebook publique du compte de Mme Beaulieu, sa fille écrit que le couple devait se présenter en cour le 23 mai, mais que faute de preuves, l'audience aurait été remise à jeudi prochain.

Johanne Beaulieu était la tête dirigeante de La Meute en Mauricie. Sur Facebook, le groupe a indiqué le 24 mars qu'elle ne pourrait plus faire partie de La Meute, tant que les procédures judiciaires étaient en cours.

Mauricie et Centre du Québec

Drogues et stupéfiants