•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les boîtes de repas meilleures pour l'environnement que les épiceries, suggère une étude

La quantité d'emballages pour une recette chez Marché Goodfood, Chefs Plate, MissFresh et Cook It.

Photo : Radio-Canada / Coralie Mensa

Radio-Canada

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Science Direct, se faire livrer des boîtes de repas à domicile pourrait être meilleur pour l'environnement que d'acheter de la nourriture à l'épicerie.

Les services de livraison de boîte de repas représentent une industrie de 120 millions de dollars au Canada. Selon une étude de marché du groupe NPD, 13 % des Canadiens ont déjà utilisé ce genre de produits, et 42 % ont indiqué qu’ils souhaitaient les essayer.

La professeure à l'Université du Michigan et auteure de l’étude, Shelie Miller, trouvait donc « important de comparer les conséquences environnementales des déchets visibles et des déchets invisibles ».

Le plastique et les emballages ont un effet sur l'environnement, mais ne capturent pas le véritable coût environnemental des aliments, explique-t-elle.

Les chercheurs ont pris cinq recettes qu'ils ont préparées une fois à partir d'une boîte de repas et une fois à partir d'ingrédients achetés à l'épicerie.

L'étude a pris en compte la quantité de gaz à effet de serre produite à chaque étape de la production de chaque repas.

Les chercheurs ont découvert que, en moyenne, un repas provenant de l'épicerie produisait environ 33 % de gaz à effet de serre de plus que le même produit provenant d'une boîte de repas.

Image tirée du site Internet de la compagnie HelloFresh.

HelloFresh Canada dit avoir réduit de 45 % le nombre d'emballages dans ses boîtes de repas depuis 2017.

Photo : site internet de la compagnie HelloFresh

Même si les boîtes de repas utilisaient plus d'emballages que les repas préparés avec des ingrédients achetés à l'épicerie, ils créaient moins de déchets alimentaires et d'émissions provenant du transport.

En effet, les chercheurs ont réalisé que les boîtes de repas, avec leurs portions prédéfinies, engendraient beaucoup moins de déchets alimentaires.

Un rapport publié en janvier 2019 par l’organisme de bienfaisance canadien Second Harvest a révélé que, chaque année, 4,82 millions de tonnes d'aliments sont jetées au Canada. Cela représente une valeur approximative de 21 milliards de dollars.

Une boîte de repas pour réduire les gaz à effet de serre

La majeure partie des gaz à effet de serre associé à l'alimentation sont émis lors de la production des aliments.

Les émissions varient considérablement selon les mets. Par exemple, cuisiner un hamburger au fromage produit environ six fois plus de gaz à effet de serre qu'un plat de saumon : 4,4 kg d'émissions de carbone pour le hamburger contre 775 g pour le poisson.

Les épiceries ont obtenu des résultats pires que les boîtes de repas en ce qui concerne « les émissions du dernier kilomètre », car le fait de transporter des produits du magasin à son domicile ajoute du kilométrage. Les aliments des fournisseurs de boîtes de repas ne vont, eux, que d’un centre de distribution au domicile du client.

L'intérieur d'une boîte où se trouve de la vianche hachée, des tortillas et des légumes.

L'intérieur d'une boîte de repas

Photo : Radio-Canada / Coralie Mensa

Une enquête menée en 2015 par le département américain de l’Agriculture a révélé que le ménage américain moyen se rendait dans une épicerie à 6 kilomètres de son domicile et que 98 % des ménages à revenu élevé utilisaient leur véhicule pour faire leurs courses plutôt que de prendre les transports en commun ou y aller à pied.

Les boîtes de repas peuvent avoir des répercussions moindres sur l'environnement si on les compare aux épiceries, mais il y a encore des domaines dans lesquels ce service peut s’améliorer, note l'étude. Les chercheurs mentionnent notamment la réduction de l’emballage nécessaire pour transporter et protéger la nourriture et la diminution du nombre de repas à base de viande rouge.

Manitoba

Alimentation