•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantal Pilon candidate pour le Parti libéral du Canada

La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier avec la candidate libérale Chantal Pilon lors de son investisture, dimanche, à Rimouski.

La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier avec la candidate libérale Chantal Pilon lors de son investiture, dimanche, à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Maya Arseneau

Radio-Canada

La candidature de la femme d'affaires Chantal Pilon pour le Parti libéral du Canada dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques est maintenant officielle.

Chantal Pilon est la seule candidate à s'être présentée à l'investiture pour le Parti libéral dans la circonscription. Sa nomination officielle a eu lieu dimanche, à Rimouski.

Mme Pilon affirme que sa plate-forme électorale sera dévoilée au cours de l'été, mais que le développement économique et l'environnement feront partie de ses priorités.

Il est encore tôt pour définir un certain programme. C'est ce qu'on souhaite faire au cours des prochaines semaines, des prochains mois. [Ce qu'on] a déjà commencé d'ailleurs, c'est du porte-à-porte, c'est d'aller à la rencontre des gens.

Chantal Pilon, candidate pour le Parti libéral dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques

Chantal Pilon explique que sa priorité pour l'instant est de rencontrer des gens, discuter afin de connaître les particularités de chaque secteur de la circonscription.

Par ailleurs, Mme Pilon affirme avoir récemment vendu son entreprise, G communication marketing. C'est fait officieusement, on a encore des papiers à signer mais vous devriez avoir des nouvelles à cet effet-là dans le courant de la semaine, a affirmé Mme Pilon.

Pour l'instant, seul le député actuel, le néo-démocrate Guy Caron, a confirmé sa candidature dans la circonscription Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique fédérale