•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un village de Haida Gwaii veut passer du diesel à de l’énergie renouvelable

Huit maisons au bord de l'eau dans le village de Queen Charlotte avec des sapins sur une colline en arrière-plan.

Le village de Queen Charlotte dans l'archipel Haida Gwaii

Photo : Radio-Canada / Christian Amundson

Radio-Canada

Afin de réduire sa dépendance sur le diesel, le village Queen Charlotte dans l'archipel de Haida Gwaii en Colombie-Britannique cherche à évoluer vers des énergies renouvelables.

La communauté de 850 habitants fait donc appel à des entreprises d'ingénierie en lançant une demande officielle de propositions.

Il s’agit d’explorer aussi bien le solaire, l’éolien que la production hydroélectrique pour obtenir son alimentation de courant.

Actuellement, deux groupes électrogènes au diesel génèrent l’électricité de Queen Charlotte. Le carburant des machines est fourni par BC Hydro et arrive en bateau par le détroit d'Hécate.

Des arbres longent une plage et des vagues du détroit d'Hécate.

Le détroit d'Hécate en Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada / Justin McElroy

« Avec le réchauffement climatique que l’on connaît, c’est une bonne chose à faire », explique le maire du village, Kris Olsen dont le nom en langue haïda est Dluuguu.

Cette approche n’est cependant pas nouvelle. Déjà en 2012, BC Hydro avait cherché des moyens d’alimenter l’archipel en énergies renouvelables, mais sans poursuivre l'initiative.

En 2019, l’approche peut avoir cependant plus de succès, explique M. Olsen, car il s’agit d’alimenter uniquement Queen Charlotte et non pas l’archipel dans son entier comme cela était prévu en 2012.

Des panneaux solaires alimentent déjà le principal bâtiment municipal de Queen Charlotte. D'autres municipalités de l'archipel se servent de pompes thermiques comme énergie renouvelable.

Colombie-Britannique et Yukon

Énergies renouvelables