•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier festival de la Fierté à Gimli

De gauche à droite on peut voir les couleurs : mauve, bleu, vert, jaune, orange et rouge qui sont en train d'être appliquées sur une rue par des gens.

Un drapeau arc-en-ciel a été peint sur une rue en plein coeur du village.

Photo : Fiona Axelsson

Radio-Canada

Les couleurs de l’arc-en-ciel sont partout à Gimili cette fin de semaine. Le village situé sur le bord du lac Winnipeg tient son premier festival de la Fierté.

Pour lancer les célébrations, le drapeau de la Fierté a été hissé lors d’une cérémonie plus tôt cette semaine. Une marche a également eu lieu vendredi et la célèbre statue de Viking du village a été illuminée aux couleurs de l’arc-en-ciel.

La statue se trouve dans le noir et est éclairée par les couleurs de l'arc-en-ciel dont le rouge, le bleu et le vert.

La statue de Viking a été illuminée aux couleurs du drapeau arc-en-ciel pour souligner l'occasion.

Photo : Fiona Axelsson

Les choses changent

Il y a plus de trois décennies, Deborah Romeyn qui vit dans la communauté de Sandy Hook, près de Gimli, participait à son premier festival de la Fierté à Winnipeg.

Terrifiée à l’idée d’être reconnue et de perdre son poste d’enseignante, elle a défilé avec un sac sur la tête.

« À cette époque, je n’étais pas encore sortie du placard », se remémore-t-elle.

C’est finalement un collègue qui a révélé son homosexualité. Deborah Romeyn a conservé son emploi.

« C’est difficile de vivre avec un tel secret. De nos jours, c’est différent et certaines personnes ont tendance à l’oublier », dit-elle.

Des gens dans la rue. On voit des ballons et des grapeaux aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Une marche a eu lieu vendredi pour lancer les festivités

Photo : Fiona Axelsson

Sa conjointe, Judy Hill, insiste que c’est pour cette raison que le premier festival de la Fierté de Gimili est si important.

« C’est la preuve que nous vivons dans une communauté où il n’est pas dangereux d’être qui nous sommes vraiment et de le montrer », souligne-t-elle.

Manitoba

Communauté LGBTQ+