•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Possible crime à caractère haineux devant la grande mosquée de Québec

La devanture du Centre culturel islamique de Québec.

La devanture du Centre culturel islamique de Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un homme de 47 ans a été arrêté samedi après une altercation survenue devant le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ). Il aurait tenu des propos contre la communauté musulmane et frappé un homme au visage. Après avoir traité l'affaire comme une simple voie de faits, la police traite désormais l'affaire comme un crime à caractère haineux.

Selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), le suspect marchait sur le chemin Sainte-Foy peu avant midi, samedi, lorsqu'il s'est engagé dans le stationnement du CCIQ.

Il aurait alors eu une discussion avec au moins deux individus qui se trouvaient près de la porte d'entrée de la mosquée, qui a été le théâtre d'une fusillade mortelle le 29 janvier 2017.

Après des échanges de plus en plus musclés, le suspect aurait « posé un geste de voie de faits auprès d'un chauffeur de taxi », a indiqué Sandra Dion, porte-parole au SPVQ. Cette dernière n'a pas précisé si la victime a été frappée ou poussée.

Mme Dion confirme que le suspect a été arrêté un peu plus loin par des patrouilleurs. Il a été libéré sous promesse de comparaître.

Le dossier n'était pas traité comme un geste haineux par la police de Québec, samedi, soulevant des réactions, notamment politiques, dimanche.

La police de Québec a finalement annoncé dimanche que la piste du geste à caractère haineux était envisagée.

Geste haineux, selon le CCIQ

D'après la version de Mohamed Labidi, président du CCIQ, il n'y aucun doute que les propos tenus par le suspect étaient à caractère haineux envers les musulmans.

« Oui, [les propos étaient] contre la communauté et de nature haineuse », a-t-il dit à Radio-Canada, en début de soirée samedi, après avoir parlé aux deux membres de la communauté impliqués dans l'incident.

« Il a insulté les musulmans. On a un témoin, on a des vidéos, on a tout », a ajouté M. Labidi, qui précise que la victime aurait été frappée au visage.

Une enquête est toujours en cours afin d'éclaircir les circonstances de cet incident.

Québec

Justice et faits divers