•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens de Pointe-Saint-Charles veulent influencer le développement du quartier

Des citoyens de Pointe-Saint-Charles veulent être impliqués dans le développement de leur quartier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C'est un coin de Montréal qui fait l'objet de bien des convoitises. Le secteur Bridge-Bonaventure, au sud-ouest du centre-ville, est appelé à se transformer au cours des prochaines années. Les citoyens de Pointe-Saint-Charles veulent faire entendre leur voix pour définir son avenir.

Ce week-end, une coalition d’organismes communautaires du quartier convie les résidents à un « atelier de conception » afin d’élaborer des propositions d’aménagement et concevoir ce que serait un milieu de vie « complet », avec du logement communautaire, de la création d’emploi et l’amélioration des conditions de déplacement.

Cette démarche s’inscrit en amont de la consultation que tiendra l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) au cours de l’année au sujet du secteur Bridge-Bonaventure. Une séance d’information a eu lieu cette semaine et les audiences en tant que telles se tiendront à l’automne.

Le secteur comprend les abords des ponts Champlain et Victoria, le parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, les rives du fleuve, les bassins Peel et Wellington, la Cité du Havre, la Pointe-du-Moulin ainsi que le quai Bickerdike.

Une carte du secteur Bridge-Bonaventure à Montréal.

Le secteur Bridge-Bonaventure se situe au sud du centre-ville de Montréal.

Photo : Ville de Montréal

Le stade dans la mire

Au cœur des préoccupations : le projet de stade de baseball, que certains promoteurs rêvent de construire près du bassin Peel. Il préoccupe particulièrement la Corporation de développement communautaire de Pointe-Saint-Charles Action-Gardien, initiatrice de l’événement du week-end.

Ce n’est pas aux promoteurs immobiliers à imposer leurs projets dans un quartier. Les citoyens qui y habitent, ce sont les premiers concernés. Ce sont eux qui vont vivre toutes les conséquences des projets qui s’implantent à Pointe-Saint-Charles.

Karine Triollet, de l’organisme Action-Gardien

Cette semaine, la compagnie d'investissements Claridge, propriété de Stephen Bronfman, et le promoteur immobilier Devimco se sont entendus au sujet du développement d’un immense terrain au bassin Peel, où le groupe d'investisseurs souhaite construire le stade.

Autour de cette infrastructure sportive, les promoteurs souhaitent développer des commerces, des espaces de bureaux, des hôtels et des restaurants.

Pour Action-Gardien, « ce qui adviendra sur ces terrains sera déterminant pour le quartier et ses habitants, qui subissent déjà de plein fouet les impacts de la gentrification et d'un mode de développement urbain axé sur une logique marchande ».

« Il y a déjà une pression énorme, les gens quittent massivement, affirme Nicolas-Hugo Chebin, professeur d’histoire au cégep Gérald-Godin. Ce n’est pas que théorique : les gens quittent leur logement ou se font expulser. Les loyers augmentent. C’est indécent ce qui se passe en ce moment. »

Les organismes communautaires du quartier soulignent que le baseball est loin d’être une priorité pour les gens qui vivent avec un faible revenu.

« Nous autres, c’est des logements sociaux, des HLM, des OBNL et des coopératives qu’on a besoin », indique Yvan Courtois, un résident de Pointe-Saint-Charles.

Des étudiants de l’UQAM mettront en dessin et en propositions concrètes les suggestions des participants, afin que leur voix soit portée auprès de l’OCPM.

Avec les informations de Michel Marsolais

Grand Montréal

Politique municipale