•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise au Venezuela: la médiation devrait reprendre la semaine prochaine à Oslo

Nicolas Maduro forme un signe de coeur sur sa poitrine avec ses mains.
Le président du Venezuela Nicolas Maduro s'adresse à ses partisans à l'extérieur du palais présidentiel à Caracas. Photo: Associated Press / Ariana Cubillos
Associated Press

Des représentants du gouvernement et de l'opposition du Venezuela sont de retour en Norvège pour tenter de résoudre la crise politique qui sévit dans leur pays, a annoncé samedi le gouvernement norvégien.

La Norvège indique qu'elle facilitera des discussions dès la semaine prochaine à Oslo, ce qui laisse croire que l'effort de médiation prend son envol après des mois de tensions grandissantes entre le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l'opposition, Juan Guaidó.

La ministre norvégienne des Affaires étrangères, Ine Eriksen Soreide, a félicité les deux parties pour leur volonté de négocier.

Des représentants des deux factions vénézuéliennes s'étaient déjà rendus en Norvège plus tôt ce mois-ci pour de tels pourparlers, mais l'incertitude planait autour de la reprise des discussions depuis l'appel de l'opposition à un soulèvement militaire le 30 avril.

Par ce nouvel effort diplomatique, les deux camps semblent reconnaître que personne n'a encore su s'imposer dans la lutte pour le pouvoir au Venezuela, laissant le pays dans un état de paralysie politique après des années d'hyperinflation et de pénurie d'aliments et de médicaments.

Plusieurs millions de Vénézuéliens ont fui le pays dans ce qui constitue aujourd'hui la plus grande crise migratoire d'Amérique latine.

Plus d'une cinquantaine de pays reconnaissent M. Guaidó comme leader légitime du pays.

Les États-Unis ont même imposé des sanctions sur le pétrole pour tenter de chasser Maduro du pouvoir. Les principaux alliés de ce dernier sont la Russie, la Chine et Cuba.

La Norvège a une longue histoire de médiation internationale, en tant qu'hôte des pourparlers entre Israéliens et Palestiniens en 1993, de même qu'entre les rebelles maoïstes et le gouvernement des Philippines en 2011.

Oslo a également négocié un cessez-le-feu entre le gouvernement sri lankais et les rebelles tamouls en 2002. Puis, il y a sept ans, la Norvège a accueilli les premiers pourparlers directs en une décennie entre des médiateurs du gouvernement colombien et des rebelles de gauche des FARC.

Politique internationale

International