•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'avenir du mont Foster entre les mains des citoyens de Bolton-Ouest

Le maire de Bolton-Ouest s'adresse aux citoyens.
Plusieurs dizaines de citoyens ont pris part à la séance d'information organisée par la municipalité de Bolton-Ouest à propos d'un projet domiciliaire sur le mont Foster. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La municipalité de Bolton-Ouest veut convaincre une majorité de citoyens d'accepter un projet domiciliaire controversé d'une vingtaine de résidences sur le mont Foster. En retour, les propriétaires s'engagent à céder plus de 200 hectares à l'organisme de conservation Corridor appalachien.

Une rencontre d'information organisée par la municipalité a eu lieu samedi pour présenter le projet, qui reçoit l'appui des élus. Plusieurs dizaines de citoyens y ont participé.

Les terrains sont de propriété privée et les gens depuis des années cherchent à les développer, explique le maire de Bolton-Ouest, Jacques Drolet.

On a fait une entente avec les promoteurs, les propriétaires et Corridor appalachien pour mettre en conservation environ 85 % de la montagne, et ce, à perpétuité. À ce moment-là, on préserve la montagne, la flore et la faune, poursuit-il.

Le promoteur Guy Lussier espère avoir le feu vert de la municipalité pour construire un maximum de 26 résidences de luxe sur les terrains dont il est propriétaire. En échange, il accepte de préserver 217 hectares.

L'entente, on est très fiers de la présenter aujourd'hui parce qu'elle permet de maximiser le plus possible la protection de la forêt. Ça permet aussi de pérenniser un accès à la tour des scouts et d'aménager des sentiers qui profiteraient à l'ensemble de la collectivité, poursuit présidente du conseil d'administration de Corridor appalachien, Marie-Josée Auclair.

Des citoyens s'opposent au projet

Depuis huit ans, un groupe de citoyens se bat pour préserver le sommet de la montagne.

Les citoyens n'ont absolument rien à gagner d'un tel projet, d'une telle dévastation.

Paul Geoffrion, opposant au projet

Le sommet du mont Foster est peut-être la zone la plus écolo sensible de toute la municipalité. Si vous regardez la carte du projet, presque la moitié du terrain du côté de Bolton-Ouest, une forêt relativement intacte, va être transformée en projet domiciliaire, déplore Paul Geoffrion. Pour que ce soit permis, on chambarde tous les règlements municipaux qui protègent la ruralité de Bolton-Ouest, poursuit-il.

Paul Geoffrion a confiance qu'une majorité de citoyens se prononcent contre le projet.

Quant au maire Jacques Drolet, il croit que sa communauté et tous les visiteurs profiteraient de cette entente.

Un bulletin de vote a été envoyé aux citoyens par la poste. Ils doivent le retourner avant le 7 juin à l'hôtel de ville de Bolton-Ouest, avant midi.

Estrie

Environnement